Tatiana Silva en mission Unicef en Irak

"Grâce à Unicef, les enfants retrouvent leur insouciance", déclare Tatiana.  ©Véronique de Viguerie/UNICEF.
"Grâce à Unicef, les enfants retrouvent leur insouciance", déclare Tatiana. ©Véronique de Viguerie/UNICEF.

Sa carrière sur TF1 a connu cette année un envol, mais ses obligations professionnelles ne la font pas renoncer à se consacrer à l’humanitaire. Récit de son voyage sur les séquelles laissées par Daesh.

De tous vos déplacements avec l’ONG, celui-ci s’est avéré le plus périlleux... Oui, le niveau de sécurité était élevé. J’étais constamment encadrée par des militaires, nous circulions dans des véhicules blindés, avec des gilets par balle à portée de main. La mission a démarré à Mossoul, avec un timing des visites très serré parce que la ville est encore – malgré le fait qu’elle ait été libérée de l’Etat islamique depuis deux ans – très instable. Des attentats y ont encore lieu, il s’y cache des cellules dormantes. Nous nous sommes rendus dans la partie ouest, quasi complètement en ruine. Voir un tel état de destruction a été bouleversant. LIRE EGALEMENT : "Karine Ferri et Tatiana Silva : le duo des week-ends de TF1"

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET