Marc Lavoine, flic schizophrène

Marc Lavoine trouve un rôle particulièrement tordu dans la série « Kepler(s) ». © France Télévision
Marc Lavoine trouve un rôle particulièrement tordu dans la série « Kepler(s) ». © France Télévision

Le chanteur se fait acteur dans une nouvelle série où il incarne un héros qui souffre d’un trouble psychique. 

Les séries policières françaises à l’ancienne, c’est fini. Bye-bye les "Navarro", "Julie Lescaut" et autres "Cordier, juge et flic". Désormais, les feuilletons tricolores sont au diapason des fictions anglo-saxonnes en mettant en scène des personnages troubles, moins lisses, torturés mêmes. C’est le cas avec la nouvelle série de France 2 "Kepler(s)" dont le héros campé par Marc Lavoine est un flic schizophrène. Alors que dans la plupart des histoires policières, la maladie mentale est l’apanage du tueur, ici, c’est l’inspecteur qui souffre d’un trouble psychique grave. Ce policier, c’est Samuel Kepler, qui se retrouve à tenter d’élucider le meurtre d’une jeune fille dans l’ancienne jungle de Calais. Une lycéenne qui lui rappelle sa propre fille. Faisant équipe avec une jeune flic locale (campée par Sofia Eassaïdi) il va devoir enquêter sur lui-même pour résoudre son affaire ! LIR

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET