L'hommage d'Obama à Harold Ramis

La mort du comédien, scénariste, réalisateur et producteur a énormément touché le président américain, habitant de Chicago comme lui.

Le décès de Harold Ramis n'est pas du genre à défrayer la chronique. L'acteur de " Ghostbuster " n'a pas été retrouvé une seringue dans le bras ni n'a été cramer sa Porsche sur un poteau. Non, le comique est mort discrètement ce 24 février dans un hôpital de sa ville de Chicago, d'une maladie rare, à 69 ans. Mais la peine que provoque sa disparition est à la hauteur de l'apport du bonhomme au monde de la comédie. Jusqu'au président Obama et sa femme qui viennent de rendre hommage à leur voisin de Chicago : " Michelle et moi avons appris avec une profonde tristesse le décès d'Harold Ramis, l'un des plus grands satiristes américains, un génie comique et un fier produit de Chicago. Quand nous regardons l'un de ses films, que ce soit " Un jour sans fin ", " Mes doubles, ma femme et moi ", " Mafia Blues ", " Ghostbuster " ou " Endiablé ", nous ne faisons pas que rire jusqu'à en avoir mal aux côtes. Il remet en question l'autorité, se place du côté du faible et, grâc

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET