La triste fin de l’ours du film de Jean-Jacques Annaud

L'ours brun Kiwi, qui a fait partie des oursons utilisés dans le film en 1988, est atteint de dépression de même que l'autre ursidé qui partage son enclos. © Twitter remi Gaillard
L'ours brun Kiwi, qui a fait partie des oursons utilisés dans le film en 1988, est atteint de dépression de même que l'autre ursidé qui partage son enclos. © Twitter remi Gaillard

L’un des oursons utilisés dans le long métrage tourne désormais en rond dans un enclos d’un zoo de Dunkerke.

Il y a tout juste 30 ans, en 1988, Jean-Jacques Annaud émouvait la France entière (et la Belgique) avec son film "L’ours". Pour incarner le jeune héros animalier de sa superproduction, le réalisateur du "Nom de la rose" avait fait appel à une douzaine d’oursons, qui furent ensuite donnés à différents parcs zoologiques. Mais le sort de l’un d’eux préoccupe plus particulièrement les défenseurs des animaux.L’humoriste Rémi Gaillard, connu pour ses caméras cachées, a décidé de tirer la sonnette d’alarme en dénonçant le sort que subit depuis des années l’un de ces ours, Kiwi. Le vidéaste, également défenseur de la cause animale, a ainsi publié plusieurs vidéos montrant les conditions de vie "indignes" en captivité de l’ursidé qu’on voit tourner en rond dans son enclos, avec un autre ours, dans un zoo de Dunkerke.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET