[16:51] Une rentrée hot pour RTL-TVI [16:15] Valérie Damidot, le nouveau visage de RTL-TVI [13:50] TPMP, ce sera sans Cauet ! [13:33] Robert De Niro remercie Netflix [11:28] Ryan Eggold se la joue solo [11:23] "Nouvelle Star" sur RTL-TVI [09:56] AB4 devient ABXPLORE [09:18] DALS : Lenni-Kim au casting ! [17:03] Une série futuriste qui fait peur [16:00] Russell Crowe réalisateur
22 / 08 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Ciné | 10 Janvier 2017

Les Dardenne absents des Magritte

Les Dardenne absents des Magritte
© Reporters
La principale surprise des sélections pour la 7e édition des Magritte du cinéma belge, qui aura lieu ce 4 février avec Virginie Efira comme maîtresse de cérémonie, est la non-nomination de "La fille inconnue", présenté au Festival de Cannes 2016.

Difficile d'expliquer comment les membres de l'Académie Delvaux n'ont pas sélectionné dans la liste des films nominés "La fille inconnue", le dernier long-métrage des frères Dardenne, fraîchement reçu, il est vrai, lors du dernier Festival de Cannes, mais sorti depuis dans une version raccourcie.

Quoi qu'il en soit, hormis cette surprise de taille, les Magritte mixent vieux cheveux de retour et jeunes pousses dans leurs sélections reines. A côté de l'excellent et déjà grand favori de cette édition "L'économie du couple" de Joachim Lafosse, et des "Premiers, les derniers" de Bouli Lanners, on trouve dans la catégorie meilleur film trois premiers longs métrages. Il y a "Keeper" de Guillaume Senez, déjà prix de la Critique au FIFF, "Parasol" de Valéry Rosier, et s'éloignant du drame social pour combiner dans un mélange détonant l'absurde, le rire et le drame, "Je me tue à le dire" de Xavier Seron. Bizarrement, Guillaume Senez est absent de la sélection du meilleur réalisateur, où s'affrontent tous les autres.

Même politique côté meilleur acteur : à côté des vieux routiers François Damiens ("Les cowboys") et Bouli Lanners ("Les premiers, les derniers"), on trouve Aboubakr Bensaihi, la révélation de "Black", et Jean-Jacques Rausin ("Je me tue à le dire").

Pour le Magritte de la meilleure actrice, la présidente des Magritte 2017, Virginie Efira, devrait largement surclasser la concurrence grâce à sa performance dans "Victoria". Cartherine Salée dans "Keeper", Anne Coesens dans "La taularde", Julienne Goeffers dans "Parasol" risquent de ne faire que de la figuration.

72 films au total sont en compétition. Ils seront présentés par la comédienne Anne-Pascale Clairembourg. Les textes, cette année encore, sont écrits par Thomas Gunzig. L'affiche, elle, est signée d'un artiste belge, Denis Meyer.



La 7e cérémonie des Magritte sera retransmise en direct sur Be TV le 4 février à partir de 19h50. Un large résumé en sera diffusé ensuite sur TV5 Monde. Dès le 15 janvier, trois projections de films en lice suivies de débat seront organisés au Riches-Claires, dans le centre de Bruxelles. Dans les six semaines qui suivront, des centres culturels de Wallonie et de Bruxelles accueilleront certains films lauréats et leurs équipe pour aller à la rencontre des spectateurs.

La liste complète des nommés : ici.

Jean-Jacques Lecocq


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes