[15:09] Dans la fratrie de... Benjamin Deceuninck [14:07] "Les Tuche 3" : les premières images ! [13:34] Ingrid Franssen de Bel RTL à Nostalgie [13:12] Un film comme un tonneau vide impossible à arrêter [12:40] Agathe Lecaron rejoint "Les Grosses Têtes" [11:36] Gérard Miller : "Le destin de Lady Di ressemble à celui de Grace Kelly" [11:09] "Stranger Things" s'arrêtera après 4 saisons [10:20] Et l'acteur le mieux payé en 2017, est... [08:47] Julie Denayer à l'investigation [16:51] Une rentrée hot pour RTL-TVI
23 / 08 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Télé | 04 Février 2017

"Training Day" rate son coup !

© CBS
L'adaptation télé du film de 2001, lancée ce jeudi 2 février sur CBS, n'a absolument aucun mordant. Et si on arrêtait, pour le moment, de transformer des longs-métrages en séries ?

Récemment, on a vu se multiplier les adaptations cathodiques de grands films, les dernières en date étant "L'arme fatale" et "L'exorciste", encore inédites dans les pays francophones. Ce jeudi 2 février à 22h, CBS lançait la version télé de "Training Day", long-métrage réalisé en 2001 par Antoine Fuqua avec Denzel Washington et Ethan Hawke. Le premier y était le sergent-chef Alonzo Harris, vétéran de la lutte anti-drogue à Los Angeles, et le second, Jake Hoyt, un jeune agent idéaliste visant le poste d'inspecteur. L'action de la série démarre juste quinze ans après celle du film, donc on ne peut pas réellement parler de "remake". Ici, Bill Paxton joue Frank Rourke, détective aguerri aux méthodes discutables, et Justin Cornwell est la jeune recrue Kyle Craig, le fils du collègue décédé de Rourke.



Dès les premières minutes de la série, production de Jerry Bruckheimer, on sent qu'elle n'a pas les nuances du scénario du film, signé David Ayer. A la place, le showrunner Barry Schindel balance une histoire de flics modernes ultra-conventionnelle et plate dont l'esthétique prévaut sur le fond. De nos jours, les séries policières ne sont absolument pas le reflet du quotidien et des missions des véritables agents, et donc ne leur rendent pas hommage. Désormais, elles présentent des intrigues uniquement conçues pour créer de l'action et de la forme, mais sont complètement déconnectés de la réalité. C'est clairement le cas de ce "Training Day" tellement convenu et plein de clichés qu'il donne sans cesse envie de zapper. En plus, bonjour, les ruptures de rythme! Après de longues scènes (très violentes) de "pan pan!", on a droit à un moment interminable de dialogue entre les deux protagonistes. Barbant! Dommage pour Bill Paxton, très bien conservé à 61 ans, qui se voit obligé de délivrer des répliques affligeantes... On est également triste pour la sublime Julie Benz ("Dexter", "Hawaii 5-0"), qui mérite beaucoup mieux.

Aux Etats-Unis, la sentence est immédiatement tombée, car seulement 4,7 millions de téléspectateurs étaient au rendez-vous de ce premier épisode... Les carottes sont presque cuites !


Jean-Philippe Darquenne, correspondant à Los Angeles.




imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes