[10:38] Quand GuiHome vote en France ! [10:10] Loïc Nottet : petit homme, grand artiste [09:48] Triste week-end pour "Happy Days" [07:50] "Avatar 2, 3, 4 et 5" : les dates ont encore changé ! [18:54] Présidentielle 2017 : eux aussi ont voté ! [17:51] "Hawaii 5-0" : que vous réserve la saison 7 ? [16:29] Christophe Giltay : “Marine Le Pen peut gagner” [13:36] Présidentielle 2017 : des fictions à voir avant les résultats [12:31] "Scream Queens" débarque sur Plug RTL [09:15] Le Télévie 2017 dépasse les 11 millions d'euros
24 / 04 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Télé | 04 Janvier 2017

Schwarzie fait moins recette que Donald Trump

Schwarzie fait moins recette que Donald Trump
© Reporters
Successeur du président élu à la barre de "The Celebrity Apprentice", "Terminator" n'a pas attiré les foules sur NBC...

Ce lundi 2 janvier, Arnold Schwarzenegger apparaissait pour la première fois en tant que nouveau "boss" de "The Celebrity Apprentice", télé-réalité incarnée jusque là par un certain... Donald Trump. Souvenez-vous : en juin 2015, le président élu avait tenu des propos insultants sur les Mexicains, ce qui avait immédiatement conduit la chaîne NBC à couper les liens avec lui. Mais sa version à lui, c'est qu'il a quitté l'émission de sa propre initiative pour se concentrer sur sa campagne. Il en reste néanmoins l'un des producteurs exécutifs via sa société MGM.

Dans les sept premières saisons, des pipoles vivaient dans la Trump tower à New York et devaient tout y faire : le ménage, la cuisine, la comptabilité... Et à la fin de chaque épisodes, Trump et ses coaches désignaient les trois moins bons gestionnaires dont l'un était viré et repartait sans argent pour son association. Avec Schwarzie, c'est la même chose, à part que l'action se passe désormais à Silicon Beach à Los Angeles. On a senti l'acteur de 69 ans un peu fébrile de reprendre pareil flambeau, mais il s'en est bien tiré, imposant d'emblée une certaine autorité. Ainsi, il veut que les 16 candidats l'appellent "Gouvernor", en référence à son double mandat de gouverneur de Californie. Parmi les célébrités de cette 8e saison, il y a notamment Boy George et l'animatrice et mannequin Brooke Burke, épouse de David Charvet depuis cinq ans et qui lui a donné deux enfants. Quant aux coaches, ils sont le gourou de l'investissement Warren Buffett, l'ancien P.-D. G. de Microsoft Steve Ballmer, la femme d'affaires et top model Tyra Banks, l'actrice et chef d'entreprise Jessica Alba et l'avocat du show biz Patrick Knapp Schwarzenegger, le neveu d'Arnold.

Tout ce beau monde aurait dû faire sauter l'audimat pour sa première rencontre, mais il n'en fut rien... Le lancement de l'émission il y a neuf ans avait passionné plus de 11 millions de gens, et ils n'étaient plus que 6 millions fidèles au poste pour son dernier épisode en février 2015. Face au "Bachelor" (ABC) et au match de foot Rose Bowl (ESPN), la première de ce 2 janvier a fait un résultat encore très décevant de moins de cinq millions de téléspectateurs. Soit la moitié de moins que la première de sa précédente saison. Comme quoi, Schwarzenegger n'est pas toujours l'homme fort de la situation. Et quelque part, Donald Trump doit être content.

Jean-Philippe Darquenne, correspondant à Los Angeles.


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes