[12:52] Helen Mirren attendue à Monte-Carlo [12:25] Anorexie, dépression, faux seins : Natasha St-Pier se raconte ! [11:45] Vanessa Burggraf, la mal-aimée de "On n'est pas couché" [11:10] "Elementary" : Holmes et Watson bientôt amants ? [10:43] "Chicago Police Department" : Sophia Bush quitte le casting [09:58] Michel Sardou tire sa révérence [18:05] Ariana Grande annule ses prochains concerts [16:30] La fin de "Money Drop" ? [14:42] Les Muppets : une grenouille de 62 ans [13:40] Diane Kruger dénonce la discrimination à Hollywood
26 / 05 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Blog | 17 Avril 2017

"Star Wars" : ce sont les fans qui en parlent le mieux

JP Darquenne
Avant de quitter l'incroyable "Star Wars Celebration" d'Orlando, nous avons laissé le dernier mot à des passionnés de la saga de George Lucas, des irréductibles forcément en costumes !

Voilà, c'est fini... Ce dimanche sur le coup de 17h, les portes du Convention Center d'Orlando se sont refermées après quatre jours fous, fous, fous et dédiés aux 40 ans de "Star Wars". Ce qu'on en retiendra ? Beaucoup de choses, mais d'abord la ferveur des fans, aussi accros qu'au premier jour, voire bien davantage. Au panel d'introduction, quand Daisy Ridley et John Boyega sont apparus, des jeunes filles, au Galaxy Stage, ont hurlé au point d'en perdre la voix. Une preuve supplémentaire que la saga de George Lucas reste la plus fédératrice qui soit. Au départ, la Princesse Leia, toute héroïne et forte soit-elle, était un peu seule dans cet univers, mais les choses ont évolué. Désormais, il y des stormtroopers femmes - qu'on ne distingue pas encore bien sous l'uniforme -, et un nouveau personnage, introduit dans "Le Réveil de la Force", est probablement gay. A ce propos, non seulement, des séances de speed-dating étaient organisées parmi les réjouissances du week-end, mais elles étaient réservées, à certaines heures, à la communauté LGBT. Sympa !

On a aussi senti de la modernité et de l'ouverture dans les fameux costumes dans lesquels la majorité des fans ont déambulé en toute liberté. Clairement, ce n'est plus un problème de s'en tenir à la représentation de personnages de la franchise intergalactique - et il y en a un paquet -, lesquels sont "mixés" à d'autres, ainsi, par exemples, les Muppets, Shrek, Blanche-Neige ou... Freddie Mercury. Surprenant ! Nous avons donné la parole à quelques fans "sérieusement déguisés", qui évoquent leur passion pour "Star Wars" et réagissent à la première bande annonce des "Derniers Jedi", dévoilée à Orlando ce vendredi matin.



Réjean et Greg les Mandaloriens :
Ces deux Canadiens, qui sortent entièrement couverts, ont été rapprochés sur Internet par leur passion commune. Le premier souligne la créativité de "Star Wars", et le second, féru de science-fiction, aime ses méchants et ses Jedi. "J'ai trouvé le montage de la bande annonce du prochain film un peu trop agité et saccadé, nous a dit celui-ci. Heureusement, la voix off aide à comprendre." Réjean, lui, refuse de voir le trailer pour garder la surprise intacte.



Rebecca en Princesse Leia :
"C'est ma première convention, mais je me suis toujours déguisée en Leia. On dit que je lui ressemble. Mon petit garçon a aussi été pris par le virus, donc je suis ravie. Regardez-le, il est Boba Fett! Si on a vu la bande annonce ? Oui !!! On est si excités... On se demande si Rey est la fille de Luke ou d'Obi-Wan. Je pense que c'est une Skywalker !"



Adam, Julie et Ashley, originaires du Sud de la Floride : "J'ai 28 ans, donc j'ai eu le temps de découvrir la première trilogie avant que soit lancée la deuxième. Timing parfait", nous dit Adam. Quant aux soeurs Julie et Ashley, elles ont d'abord craqué pour les Ewoks. "Puis, ça a été Qui-Gon Jinn (incarné par Liam Neeson), déclare Ashley. Que ces personnages soient des hommes ou des femmes n'est pas si important. Ils sont juste très convaincants. J'ai hâte de savoir ce qu'a fait Luke toutes ces années." "Et moi, comme j'adore Rey, j'ai envie de savoir comment elle va évoluer", poursuit Julie.



Andrew, Kylo Ren de Cincinatti. "Parce que son action se passe au fin fond de l'espace, donc très très loin, n'importe quelle histoire est possible dans 'Star Wars'. C'était la même chose avec tous les récits de science-fiction des années 50, 60 et 70. J'ai vu la bande annonce des 'Derniers Jedi' et je suis impatient de voir ce que va dire Luke à Kylo Ren (Adam Driver). J'espère qu'on va enfin savoir pourquoi le deuxième n'a plus voulu être formé par le premier. Selon moi, ils finiront par s'affronter en duel."



Jerika de Salt Lake City (Utah) et Hunter de Dallas (Texas) :
"C'est pour leur profondeur qu'on aime à ce point les personnages de 'Star Wars', dit Jerika. Sur le plan humain, ce qui leur arrive est tout à fait crédible, et en même temps, c'est la grande évasion. Leia a toujours été ma préférée. Elle est très volontaire, déterminée et elle ne laisse personne lui barrer la route. Un exemple pour les femmes et les hommes." La ressemblance de Hunter avec Adam Driver, l'interprète de Kylo Ren, fils de Han et Leia, est frappante. "Je m'étais un peu éloigné de 'Star Wars' quand 'Le Réveil de la Force' est sorti et que les gens m'ont parlé de cette ressemblance. Ca m'a reconduit sur le sujet... C'est évident : Kylo est très tourmenté, mais on ne connaît pas encore bien son parcours." Tous deux se disent pertubés et perdus face à la bande annonce des 'Derniers Jedi'. "On en a parlé tout le week-end, lâche Jerika."

Jean-Philippe Darquenne, à Orlando (Floride).


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes