[11:09] Sonny Landham est décédé [09:20] The Voice Kids : le retour médiatique de Jenifer [16:15] Brad Pitt et Angelina Jolie lourdement condamnés [14:27] Chez les Boon, le hockey est une affaire de famille [13:41] Norbert Tarayre s'installe à Miami [13:08] Emilia Clarke : elle veut un bébé ! [12:31] Denis Brogniart : "'Koh-Lanta' doit surprendre" [11:54] Une pensée pour Barcelone... [11:35] Quand Nagui s'est fait avoir par Jean-Jacques Goldman [09:53] Robin Thicke : un bébé en route
19 / 08 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Télé | 19 Juillet 2017

Samuel Etienne : "On me parle encore de Julien Lepers"

Samuel Etienne :
DR
Plus d'un an après avoir repris les rênes du jeu de France 3 "Questions pour un champion", le journaliste a réussi à imposer sa patte et son style. Rencontre.

Comment vous sentez-vous aujourd’hui dans le costume de présentateur de ce jeu mythique ?
C’est du bonheur, et ce n’est pas qu’un mot ! Ici, on peut rire, s’amuser, échanger avec tous les candidats. C’est aussi une joie de porter un jeu qui a une longue histoire et qui s’apprête à fêter ses 30 ans en 2018.

Le départ très médiatisé de Julien Lepers, c’est de l’histoire ancienne ?
Non, et j’avais pris conscience de cela avant d’accepter d’être le visage du programme. Je connaissais bien Julien, que j’apprécie beaucoup et que j’admire. J’avais tout de suite compris que sa succession serait difficile.

Vous avez certainement reçu beaucoup de courrier ! Et sûrement pas toujours des plus sympathiques, après son départ forcé…
Au début, une partie des téléspectateurs étaient dans une forme de douleur d’avoir perdu Julien. Ils l’écrivaient ! Au fil des mois, ces courriers se sont raréfiés pour finalement disparaître. Depuis peu, je reçois des lettres positives où l’on me dit : « Cher monsieur Etienne, je voudrais m’excuser. Au tout début, je vous avais écrit pour vous dire mon mécontentement. Aujourd’hui, je dois reconnaître que vous portez bien les valeurs de ce jeu auquel je suis très attaché. »

Avez-vous été surpris que l’on vous propose sa présentation ?
Je suis tombé des nues ! Quand la patronne de France 3 m’a contacté, je le lui ai fait répéter. Je ne comprenais pas. Ce n’était pas du tout cohérent par rapport à mon parcours de journaliste. Je lui ai demandé : « Pourquoi moi ? » Elle m’a répondu : « Nous avons mené des études et le profil que les gens décrivent correspond au vôtre. Légitime et un peu sérieux. » Elle savait aussi que j’étais passionné d’histoire pour avoir travaillé sur des documentaires. Elle connaît aussi mes capacités à sourire et à rire. J’essaye toujours de faire les choses dans la bonne humeur. J’ai été surpris, mais en même temps, le défi était vraiment génial. A la fois professionnellement et humainement. C’était un beau virage inattendu que parfois la vie vous propose.

Est-ce vrai que vous n’étiez pas content de vos premières prestations ?
Oui, mais on ne présente pas impunément un programme qui dure depuis 28 ans. Je m’inscris modestement dans les traces de Julien avec un style d’animation différent. Dans la vie comme pour le sport, je marche au challenge, j’ai besoin de me remettre en question. D’être mis au pied du mur en me disant : « Ça, c’est dur ! C’est compliqué ! Je ne suis pas sûr d’y arriver, mais j’y vais quand même. »

Est-ce qu’on vous parle encore de Julien Lepers ?
Oui, et c’est normal. Aujourd’hui, l’émission est toujours en grande partie son succès.

Dernièrement, "Questions pour un champion" a organisé un casting en Belgique. Vous étiez présent. Un besoin ou une simple envie ?
J’adore ça, ce sont toujours des moments sympas de partage avec les gens. On parle, on prend des photos… C’est chaleureux. Et ce qui est marrant, c’est qu’on n’annonce pas ma présence aux gens. C’est une petite surprise. Tout d’un coup, c’est comme si le jeu venait à eux.

Marc Ducharlier


"Questions pour un champion" - 18h10 - France 3


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes