[09:48] "Top Gun 2" aura bien lieu ! [09:28] Les excuses de Cyril Hanouna [16:57] Bruno Guillon : "Nagui est un ami" [16:54] Roger Moore en 5 films emblématiques [15:25] Roger Moore n'est plus [14:46] "La vengeance de Salazar" : Jack Sparrow is back [14:38] "De quoi je me mêle" fête la fin de la saison [14:14] Kat Graham : "Je suis enfin libre d'être moi" [13:48] Caitlyn Jenner en froid avec son clan [13:22] Sam Mendes pourrait réaliser le prochain "Pinocchio"
24 / 05 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Télé | 05 Octobre 2016

Un jour, Dutroux sortira...

Un jour, Dutroux sortira...
DR
Revenus sur les lieux des drames, Dominique Demoulin et Pascal Vrebos proposent un reportage mêlant archives et interviews exclusives...

A l’occasion des 20 ans de la disparition des jeunes victimes de Dutroux, puis de l’arrestation de celui-ci, les médias sont revenus abondamment sur ce dossier-choc. Pourquoi y consacrer encore une émission ?
Dominique Demoulin : La diffusion coïncide avec le 20e anniversaire de la Marche blanche. Il faut se rappeler combien cette marée humaine défilant calmement a été un moment de communion et de dignité inédit dans l’histoire de la Belgique. A cette occasion, nous voulions remettre les choses en perspective. L’affaire Dutroux a souvent été traitée comme un fait divers. Or, elle a été bien plus que cela, elle a bousculé profondément les institutions du pays, créé un point de rupture entre la population et la justice, perçue comme murée dans sa tour d’ivoire. Il faut voir cette émission comme un devoir de mémoire.

Votre propos est-il en quelque sorte pédagogique ?
Pascal Vrebos : Le but de ce 57 minutes est double. D’une part, nous voulons expliquer les tenants et aboutissants de cette affaire à la génération qui n’a pas vécu le drame, mais qui en a été bouleversée parce que la peur qui s’est gravée chez leurs parents a marqué leur éducation. D’autre part, nous proposons à ceux qui l’ont suivi à l’époque un regard inédit. En redécouvrant le chambardement politique, médiatique, socioculturel qu’il a été autant que son cheminement. En retraçant les nombreux moments d’émotion qui ont émaillé ces mois et qui restent gravés dans les mémoires. Sans parti pris, puisque c’est notre ADN, à Dominique et moi. Nous voulions aussi voir si les langues allaient se délier après tout ce temps.

Parmi les intervenants, les téléspectateurs retrouveront le juge Connerotte. Que va-t-il nous dire du fameux "souper spaghetti" avec le recul ?
DD : Eh bien, il reconnaît que cela a été une erreur d’y avoir pris part. Il admet aussi que son dessaisissement par la Cour de cassation a été humainement difficile à vivre. Il a même envisagé alors de changer de métier. Et puis, il a prononcé devant nous cette phrase troublante : "Toute vérité n’est pas bonne à dire."

Et dans quel état d’esprit est aujourd’hui l’ex-procureur Bourlet ?
PV : Il répète qu’on n’a pas été jusqu’au bout dans cette enquête. Aussi est-il persuadé que dans cinquante, septante ans, des historiens se repencheront sur ce dossier. J’ai le sentiment que l’entretien qu’il nous a accordé est en quelque sorte un témoignage pour l’histoire.

Avec la distance que donne le temps, quelles nouvelles conclusions avez-vous tiré ?
PV : On se rend compte que le débat n’est pas terminé. Ceux qui étaient sceptiques restent avec leur lot d’interrogations et les autres, avec leurs certitudes.
DD : Il reste des questions, c’est indéniable. L’ex-procureur Bourlet nous a reparlé de la trace superposée à celle des gamines, dont on n’a pas encore identifié l’ADN. Je ne crois pas au réseau, mais je m’interroge encore sur le rôle, que je qualifierais de trouble, qu’a voulu jouer la gendarmerie. Pourquoi ce manque de communication avec la police ? Voulait-elle faire cavalier seul pour recueillir les lauriers ?

Antonella Soro


"Un jour, Dutroux sortira" – 19h45 – RTL-TVI


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes