[16:35] Brad Pitt, véritable bourreau des coeurs ? [15:42] "Scènes de ménages" : Marion et Cédric s'en vont [15:30] Nouvelle adaptation pour George R. R. Martin [15:04] La semaine "télé" par Fabrice Staal [13:54] Jamie Foxx pas convaincu par son dernier film [13:25] La saga "Harry Potter" fête son 20e anniversaire ! [11:43] "Le fidèle" : entre amour et banditisme [10:51] Elizabeth Bourgine : "Thimothy Dalton et moi, on s'entendait très bien" [10:01] Pas de saison 2 pour "Girlboss" [17:14] Yannick Carrasco est un homme marié !
27 / 06 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Ciné | 22 Février 2017

Décryptage de "Rock'n roll" avec Guillaume Canet

Décryptage de
DR
La sortie, ce mercredi, de "Rock'n roll" est l'occasion pour le couple le plus hype du cinéma de casser joyeusement son image dans une comédie délirante et réussie sur… eux-mêmes ! La preuve en images.

1. « C’est parti d’une connerie »

Depuis quelques semaines, Guillaume Canet et Marion Cotillard se livrent sur Instagram à une surenchère de publications où chacun "casse" joyeusement l’autre. Y aurait-il de l’eau dans le gaz ? Non ! Le couple assure la promo de "Rock’n roll", une comédie signée Canet dans laquelle ils jouent leurs propres rôles… à peu de chose près !



« Le délire sur Instagram, c’est parti d’une connerie, de cette photo-là de Marion qui dormait dans le train. On arrivait à Lille, et ça nous a fait rire. On s’est dit : “Ben, dis donc, ça c’est une tournée rock !” J’ai posté la photo. Elle a voulu se venger, et c’est devenu un outil promotionnel énorme, tant les gens l’ont accaparé. On l’a alimenté, parce que ça nous faisait rire tout en servant le propos du film. Les réactions des gens se demandant si c’était mis en scène sont drôles : même quand on montre des choses vraies, ils pensent que c’est faux ! »


2. « Celle-là, elle est corsée ! »

« Celle-là, elle est concept ! Elle est corsée ! (Rires.) »



« L’une des raisons qui m’ont poussé à écrire ce film, c’est l’envie de parler de l’image que je renvoie et de la perception, bien souvent très différente, que j’en ai moi-même. Comme dans le film, tout est parti d’une interview où une journaliste m’a dit que je n’étais pas très rock. De là, j’ai créé un personnage. Le Guillaume Canet du film n’est pas vraiment moi. Pour ma part, j’ai assez confiance en moi pour ne pas m’en faire. Lui part en sucette et se met en tête de lui prouver qu’elle a tort. Même si beaucoup de choses sur mon côté “pas rock” sont inspirées de ma vie réelle, je le suis quand même plus que lui ! Pour moi, être rock, c’est avoir la liberté d’être qui j’ai envie d’être, n’en déplaise à cette journaliste.
»


3. « Je la gâte souvent »

« Le film est une farce, mais il y a aussi des vérités, comme la culture bio : tout le monde sait l’amour que Marion a pour tout ce qui est vert, si je puis dire. Après, on a forcé le trait en plantant un jardin dans l’appartement. On l’a exagéré aussi à propos de sa préparation des rôles. Je l’ai gâtée de ce côté-là, mais je la gâte souvent ! (Rires.) Cela m’a amusé d’imaginer qu’elle travaille l’accent québécois pour le film de Xavier Dolan et ne prétende plus parler autrement. J’étais heureux de lui permettre de partir dans une comédie contemporaine. Elle a un grand talent pour la comédie, sans le savoir. »




La suite dans votre Ciné-Télé-Revue. Actuellement en librairie.

Jean-Jacques Lecocq


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes