[16:58] 22 mars : le marathon télévisuel reprend [16:20] 22 mars : la Belgique se souvient... [16:15] Le bon flair de Sarah Wayne Callies [15:29] "The Voice" : du beau monde et des tweets pour les Lives [14:34] Génération Boys Band : 20 ans de chansons sur scène [13:34] Le retour de "Planète Pablo", c'est pour bientôt ! [12:29] Une victoire de plus contre l'endométriose pour Laëtitia Milot [11:30] Marc Pinilla : "Je suis devenu serein" [10:49] Monica Bellucci maîtresse de Cannes [09:55] Les stars de "Top Models" fêtent les 30 ans de leur série
23 / 03 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Actu | 26 Février 2017

Batman Affleck est la risée des "Razzie" !

Batman Affleck est la risée des
Warner Bros Pictures
Avec quatre "récompenses", le film "Batman vs Superman" a été ridiculisé ce samedi aux parodiques Razzie Awards...

Ben Affleck est rhabillé pour ce qu'il reste de l'hiver ! Ce samedi, soit à la veille de la prestigieuse cérémonie des Oscars, les Razzie Awards ont encore fait office de poils à gratter en élisant le pire du cinéma américain. Avec huit nominations, "Batman vs Superman : L'Aube de la Justice", sorti en avril dernier, partait favori et n'a pas "déçu". Ben Affleck et Henry Cavill, qui jouent ces superhéros, l'ont remporté dans la catégorie "pire duo d'ennemis" et Jesse Eisenberg est le "pire acteur dans un second rôle". Mais le film a aussi été sacré "pire sequel/suite" et épinglé pour son scénario, signé Chris Terrio et David S. Goyer. Ca lui fait donc quatre statuettes dorées, lesquelles consistent en une framboise de la taille d'une balle de golf posée sur une bobine de film Super 8. A sa création en 1981 par John J. B. Wilson et Mo Murphy, cette cérémonie parodique avait pour nom "The Golden Raspberry Awards" soit "Les Framboises d'Or". En anglais, "to blow a raspberry" signifie "faire un bruit de pet" avec la bouche et les mains. Avec le temps, c'est "razzie", le diminutif de "raspberry", qui s'est imposé...

Mais retour à la 37e édition : c'est le documentaire politique "Hillary's America: The Secret History of the Democratic Party" qui a fait une razzia ! Il est élu "pire film de l'année" et le républicain Dinesh D'Souza, qui l'a mis en scène et y apparaît, repart avec les titres de "pire réalisateur" et de "pire actrice". Quant à Rebekah Turner, aussi dans ce film, elle est couronnée "pire actrice". Quelle consécration ! Mel GIbson a, pour sa part, gagné le prix de la Rédemption ! Rigolo !

Rares sont les stars qui se sont pointées aux Razzie. Mais on se souvient qu'en 2005, Halle Berry avait fait preuve de courage en venant chercher son prix de pire actrice pour "Catwoman", qui fut éreinté de toutes parts. Cinq ans plus tard, Sandra Bullock, moquée pour sa prestation dans "All About Steve", l'avait imitée.

Jean-Philippe Darquenne, correspondant à Los Angeles.
 


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes