[15:00] Quand Julia Roberts goûte la cuisine kenyane... [14:30] "Baywatch 2" déjà en préparation ? [13:39] Vincent Niclo : « J'ai été élevé dans la chanson » [13:13] La danse ? Très peu pour Hugh Grant... [12:52] Helen Mirren attendue à Monte-Carlo [12:25] Anorexie, dépression, faux seins : Natasha St-Pier se raconte ! [11:45] Vanessa Burggraf, la mal-aimée de "On n'est pas couché" [11:10] "Elementary" : Holmes et Watson bientôt amants ? [10:43] "Chicago Police Department" : Sophia Bush quitte le casting [09:58] Michel Sardou tire sa révérence
26 / 05 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Actu | 17 Mai 2017

En voiture, Los Angeles !

En voiture, Los Angeles !
© JP Darquenne
Dans un bouquin riche en photos et en détails pratiques, le comédien Raphaël Charlier livre son expérience personnelle de la cité des anges, qu'il présente par le biais de vieilles et magnifiques bagnoles. En route !

Au cinéma, on a pu le voir dans "Go Fast" ou "Soeur Sourire". A la RTBF, il a animé "Cybercafé" et "Médecins légistes". A la radio, il est chroniqueur dans "Snooze" et "le Drive". Et il se prépare à jouer dans une nouvelle série intitulée "Champion". Mais là tout de suite, Raphaël Charlier, "accessoirement" Monsieur Maureen Louys à la ville, défend son livre "L.A. Confidentiel", qui ouvre la voie à l'évasion.



Ces trois dernières années, muni d’un visa d’artiste, le trentenaire a beaucoup bourlingué dans la cité des stars, sous la haute protection de son agent Jennifer. Il a passé des auditions, suivi la formation de Howard Fine, participé à des workshops. Mais il a d’abord ouvert grands les yeux… Passionné de vieilles bagnoles depuis l’enfance, il en a vu des dizaines et des dizaines à Los Angeles, ville impraticable sans voiture. Et c’est à travers celles qu’il a admirées et immortalisées qu’il fait découvrir, au fil des pages de son bouquin, des lieux que ne mentionnent pas (forcément) les guides touristiques. On pense à l ‘ "Aroma Café", non loin duquel était garée une Chevrolet Nova, ou au "Bob’s Big Boy" diner, où il est un jour tombé sur une Ford Mustang de toute beauté.







"L.A. Confidentiel" fait des crochets obligés par les studios Warner et Paramount, par Venice Beach et Santa Monica, mais montre des coins qui feront peut-être changer d’avis les empêcheurs de rêver en rond. Ils ne savent pas ce qu’ils perdent. « J’aime réellement Los Angeles. En partie parce qu’on m’avait dit que ça ne serait pas le cas », a déclaré l’Anglais Hugh Laurie, éternel "Dr House". Raphaël a repris cette citation et d’autres, signées George Clooney, John Ford ou Quentin Tarantino. Elles font partie des petites choses qui donnent du charme à l'ouvrage – préfacé parCharlie Dupont -, comme les réflexions personnelles et conseils pratiques qu’il y a glissés. Genre « n’oubliez pas votre petite laine en entrant dans un supermarché, car la clim’ est à fond. »

Avez-vous déjà réservé vos vacances ?

Paru chez Caïra Edition, "L.A. Confidentiel" est en vente au prix de 14 euros (frais de port offert pour la Belgique) laconfidentiel.be.


Jean-Philippe Darquenne, correspondant à Los Angeles.


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes