[13:42] Franck Sémonin : "J'ai vécu une scène d'horreur" [12:05] Gloire au pop-corn ! [11:38] L'émotion de Johnny Depp [10:53] Nouveau projet pour Lena Dunham [08:09] Julia Roberts chez les Schtroumpfs ! [17:24] "Les Enfoirés" : qui n'y sera pas cette année ? [16:47] Christian : "Ce jeu, c'est l'aventure d'une vie" [16:11] C'est reparti pour deux tours d'horloge [15:45] Kim Kardashian, victime d'un vol... au cinéma ! [15:22] Affaire Morandini : première décision du parquet
19 / 01 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Actu | 05 Mai 2016

La mort de Prince aurait pu être évitée

La mort de Prince aurait pu être évitée
© WENN.com
La veille de son décès, l'artiste avait passé un appel d'urgence à un spécialiste de l'addiction, qui lui a dit ne pas pouvoir le voir le lendemain... Fichu destin!

Ce mercredi 4 mai, un nouvel élément a été rendu public sur la mort de Prince. Et le moins qu'on puisse écrire, c'est qu'il n'est pas réconfortant... Désormais, le Ministère de la Justice et la brigade des stupéfiants participent à l'enquête, laquelle doit déterminer de quoi l'artiste est décédé le 21 avril. Son corps a été trouvé en début de journée dans un ascenseur de sa propriété de Paisley Park dans le Minnesota. Il est maintenant un fait certain que des médicaments de type opiacés étaient près de lui quand on l'a découvert, preuve qu'il était bien accro...

Il y a quelques heures, le "Star Tribune" rapportait que, la veille de son décès, Prince avait appelé dans l'urgence un spécialiste de l'addiction aux opiacés, le médecin californien Howard Kornfeld. Celui-ci lui a dit qu'il ne pourrait pas le voir le lendemain, mais le surlendemain, autrement dit le 22. Mais comme il sentait l'artiste en très mauvaise condition, il lui a envoyé, dès le lendemain matin, son fils Andrew. C'est ce dernier qui a appelé les urgences quand Prince a été retrouvé sans vie dans l'ascenseur. On imagine qu'à l'heure qu'il est, Kornfeld doit beaucoup s'en vouloir.

William Mauzy, un important avocat de Minneapolis qui travaille avec la famille Kornfeld, a exprimé ses craintes ce mercredi. Il redoute qu'Andrew ne soit inculpé parce qu'il avait des médicaments sur lui en entrant dans la maison de l'artiste. Cela étant, comme c'est lui qui a appelé les urgences, il ne devrait pas être inquiété.

Il est clair aujourd'hui que la mort de Prince aurait pu être évitée...

Jean-Philippe Darquenne, correspondant à Los Angeles.




imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes