[15:09] Dans la fratrie de... Benjamin Deceuninck [14:07] "Les Tuche 3" : les premières images ! [13:34] Ingrid Franssen de Bel RTL à Nostalgie [13:12] Un film comme un tonneau vide impossible à arrêter [12:40] Agathe Lecaron rejoint "Les Grosses Têtes" [11:36] Gérard Miller : "Le destin de Lady Di ressemble à celui de Grace Kelly" [11:09] "Stranger Things" s'arrêtera après 4 saisons [10:20] Et l'acteur le mieux payé en 2017, est... [08:47] Julie Denayer à l'investigation [16:51] Une rentrée hot pour RTL-TVI
23 / 08 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Télé | 23 Juin 2017

Olivier Minne : "Le but est de créer la surprise"

Olivier Minne :
© France 2
Un jour avant France 2, la Une diffuse, en exclusivité, la 28e saison de "Fort Boyard" ! Olivier Minne, l'animateur depuis 15 ans, nous en dit plus sur les nouveautés.

On peut dire que l’émission est devenue mythique.
Effectivement. C’est un divertissement qui a 28 ans. Le fort a créé cette magie-là. Il traverse le temps car le flambeau est passé de génération en génération du côté des téléspectateurs. Les enfants de l’époque sont aujourd’hui parents. Incarner une émission-culte, c’est une grande fierté pour moi.

Quelles sont les nouveautés de cette année ?
Je dirais que ce sont des univers que l’on change, comme celui d’un asile psychiatrique doté d’une cellule capitonnée dans laquelle le candidat aura fort à faire pour s’en sortir. S’il ne réussit pas, il sera prisonnier. On a aussi une nouvelle cellule qui est, en fait, un spa. On a décidé d’être plus attentionné envers les sportifs en leur proposant un bain à remous. Mais comme toujours avec "Fort Boyard", ce sera particulier…

Que voulez-vous dire ?
Il n’y aura pas que de l’eau dans ces bains. On y ajoutera de vilaines bébêtes. Vous l’aurez compris, le but est de créer la surprise et de ne jamais donner l’idée aux téléspectateurs que d’une année à l’autre, ils vont voir les mêmes épreuves.

Vous fêtez cette année vos 15 ans de présence. Et toujours pas la moindre envie de quitter ce fort ?
Non, pas du tout. Je peux même vous dire que je n’ai jamais eu de lassitude à me retrouver sur le fort. L’émission est tellement particulière… Par exemple, il faut prendre le bateau pour venir sur le lieu du tournage.

Un fort que vous appelez, paraît-il, caillou.
C’est vrai, mais de manière affectueuse. Saviez-vous qu’il a été construit sur un banc de sable, il y a plus de 150 ans ? J’adore m’y rendre car c’est un décor naturel.

Que pouvez-vous nous dire sur les préparatifs ?
Que nous sommes 150 personnes à réaliser le programme. Les téléspectateurs ne s’en rendent pas compte, mais derrière chaque colonne se trouvent des techniciens, une équipe artistique qui est là pour que la machine fonctionne. C’est une mécanique huilée, une horlogerie extrêmement complexe.

Fabrice Staal


"Fort Boyard" – 21h – la Une


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes