[15:09] Dans la fratrie de... Benjamin Deceuninck [14:07] "Les Tuche 3" : les premières images ! [13:34] Ingrid Franssen de Bel RTL à Nostalgie [13:12] Un film comme un tonneau vide impossible à arrêter [12:40] Agathe Lecaron rejoint "Les Grosses Têtes" [11:36] Gérard Miller : "Le destin de Lady Di ressemble à celui de Grace Kelly" [11:09] "Stranger Things" s'arrêtera après 4 saisons [10:20] Et l'acteur le mieux payé en 2017, est... [08:47] Julie Denayer à l'investigation [16:51] Une rentrée hot pour RTL-TVI
23 / 08 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Télé | 20 Juillet 2017

Olivier De Benoist a des ancêtres belges

Olivier De Benoist a des ancêtres belges
© Reporters
C'est l'un des humoristes les plus grinçants du moment, avec ses sketchs dans lesquels son personnage cultive la misogynie. Un regard sur la gent féminine qu'il a hérité… de sa jeunesse.

« J’avais six frères à la maison. J’étais dans une école non mixte. La première femme que j’ai vue, c’était en quatrième en ouvrant mon livre de biologie, explique Olivier De Benoist, Jusqu’à 18 ans, je n’étais qu’avec des mecs. J’ai donc décidé d’utiliser ce regard biaisé sur les filles dans mes spectacles. » Ce qui lui permet de sortir des horreurs, comme lorsqu’il affirme qu’un homo, c’est un homme qui a tout compris aux femmes.

« Mais le public sait très bien que je ne pense pas ce que je dis, (se) rassure l'humoriste, D’ailleurs, je ne crois pas que mon personnage soit réellement macho. Il est avant tout con. C’est même le con dans toute sa démesure. Ce n’est pas pour rien que mon spectacle s’appelle “Fournisseur d’excès”. Un con est drôle, un macho ne l’est pas ! »

Pour l’anecdote, Olivier, qui est issu de la noblesse et porte le titre de baron (si, si), a des ancêtres… belges. « Mon vrai nom est Olivier Marie Emmanuel de Benoist de Gentissart, cette dernière partie faisant référence à un hameau belge. Marie-Thérèse d’Autriche a offert à l’un de mes ancêtres le titre de baron pour des prestations sexuelles. Je n’invente pas. » On lui fait confiance…

F.Ser.


Olivier De Benoist : fournisseur d’excès – 20h50 – la Deux


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes