[16:39] Tu ne plagieras point [15:00] La semaine "télé" par Fabrice Staal [14:00] "Dunkerque" au top du box-office US [12:31] Audrey Leunens : "Images à l'appui a un effet miroir" [11:32] Ces Miss devenues actrices [10:49] Valérian : entre "Star Wars" et le "Cinquième élément" [10:08] Claire Gendrot nous a quittés [16:48] "Quantico" : deux rôles pour le prix d'un [16:00] François Cluzet n'a pas le pied marin [13:40] "Arrow", "Stranger Things", "Westworld" : les trailers du Comic-Con
24 / 07 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Ciné | 05 Juillet 2017

"Moi, moche et méchant 3" : Gru se découvre un frère jumeau

Gru et les Minions reviennent sur nos écrans. Une recette rodée mais toujours efficace mélangeant humour, émotion et une pluie de rebondissements, cette fois sur des rythmes années 80'.

Quelle nouvelle histoire l'équipe d'Illumination entertainment allait bien pouvoir nous trouver pour ce troisième épisode de la saga de l'ex-méchant Gru, comme tenu que son armée de Minions a, en plus, droit à sa série dérivée ? C'était la seule inquiétude avant de regarder ce nouvel épisode, dirigé par Kyle Balda et Pierre Coffin. Elle est partiellement levée arrivé au générique final.

Comme le dessin animé dédié aux Minions, qui plongeait dans la Grande-Bretagne des sixties, cet épisode renoue avec la pop des années 80, grâce à son superméchant, Baltazar Bratt, un ex-enfant star qui a mal vécu sa mue et sa mise au placard et qui, revanchard, revanchard, rêve de mettre le monde à ses pieds, ou au moins de l'engluer dans le chewing-gum. Cela nous vaut quelques gags savoureux et de nostalgiques extraits de tubes certifiés eighties – Pharrell Williams se chargeant encore une fois de la BO.

Après, la grande nouveauté est l'arrivée du frère jumeau de Gru, Dru, dont il ignorait l'existence. Dru est un gentil qui a réussi dans le monde des affaires, mais aujourd'hui il voudrait jouer les terreurs. Gru, débarqué de l'agence de lutte contre le crime, va se servir de ses moyens techniques contre Baltazar. Ça l'arrange d'autant plus que l'ex-méchant numéro un ne peut plus compter sur les services des Minions, partis en quête d'un autre maître du mal à servir. Il feint donc de redevenir un méchant.

Les deux frères sont doublés par Gad et Arié Elmaleh, une idée amusante. Le tour de force, du film, sans nous faire palpiter mais toujours avec des idées inventives, c'est de parvenir à réunir tout ce petit monde – y compris bien sûr la famille de Dru – dans un grand final spectaculaire. L'effet de surprise a disparu, mais la lassitude ne s'est pas encore installée.

Jean-Jacques Lecocq


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes