[20:56] "The Voice 6" : un casting d'OVNI [17:57] "The Voice" : la règle de la discorde ! [13:34] Cathy Immelen sexy infirmière des frères Taloche [11:15] Kamel Ouali, de prof à juré [11:12] Marie-Ange Nardi : "Le télé-achat se renouvelle perpétuellement" [09:10] Les débuts timides du spin-off de "The Blacklist" [08:46] César 2017 : découvrez le palmarès complet [20:53] Audrey Leunens, agressée à Paris [17:33] Christophe Dechavanne se met au tatouage ! [17:30] 3 raisons de ne pas rater les César 2017
26 / 02 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Télé | 11 Janvier 2017

Michel Piccoli, une légende de 91 ans

Michel Piccoli, une légende de 91 ans
© Reporters
Le dernier long-métrage du comédien français est à voir ce soir, sur la Trois. Mini-retour sur la longue carrière de Monsieur Piccoli.

Un couple d’octogénaires partent en pèlerinage sur la stèle dédiée à leur fils décédé il y a des années, près des bois. Mais cette fois, les choses leur échappent. Petits Poucet du 4e âge, ils s’égarent dans la forêt comme les souvenirs se perdent dans les méandres de leur mémoire. Le réel et l’imaginaire se confondent.

"Le goût des myrtilles", de notre compatriote Thomas de Thier, est un drame fantasmagorique, forcément déconcertant, qu’il faut laisser infuser lentement. Il est aussi l’occasion de revoir Michel Piccoli, 91 ans depuis ce 27 décembre, dans son dernier long-métrage, face à une autre légende de la scène, la Britannique Natasha Parry, disparue en 2015 à 84 ans.

Après une carrière de 70 ans auprès des plus grands réalisateurs, Piccoli a accumulé les œuvres inoubliables et souvent audacieuses ("Belle de Jour", "César et Rosalie", "Le mépris", "La grande bouffe"…) et a serré les plus belles femmes du monde dans ses bras, de Brigitte Bardot à Catherine Deneuve.

Une mémoire du cinéma français et mondial, mais contrainte au retrait car défaillante (« Je ne me souviens plus du temps », nous avait-il confié, dépité, à la sortie des "Myrtilles").

N’empêche, chapeau bas, Monsieur Piccoli !

J.-J.L.


"Le goût des myrtilles" – 21h20 – la Trois


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes