[11:52] "Les feux de l'amour" s'embrasent sur TF1 [11:23] L'histoire de Flavie Flament sur petit écran [10:44] Jeanfi Janssens : "Je joue dans le prochain Dany Boon" [10:27] 3 raisons de voyager avec Walter Mitty [09:41] La Reine Margot : mythe ou réalité ? [17:03] Un travail passionnant et oppressant [16:32] Michael Nyqvist n'est plus [16:16] « “C'est mon choix”, c'est truqué ! » [15:25] DALS : Au revoir, Pietra ! [15:09] Les Sisters à la télé
29 / 06 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Télé | 24 Mars 2017

Michael Weatherly réussit son après-"NCIS" !

Michael Weatherly réussit son après-
© Reporters
L'acteur regrettait de n'être que le N°2 de la série, qu'il a quittée il y a dix mois. Il est aujourd'hui la star de "Bull", qui cartonne sur CBS et connaîtra une 2e saison !

Ce 5 avril, RTL-TVI diffusera le 24e et dernier épisode de "NCIS : Enquêtes Spéciales", exceptionnel puisque Michael Weatherly y fait ses adieux à la série. Dans votre prochain "Ciné Télé Revue", vous pourrez lire l'interview de l'acteur de 48 ans, qui nous a expliqué en toute honnêteté ce qui l'avait poussé, il y a déjà plus de deux ans, à vouloir se séparer de son personnage de Tony DiNozzo. Lequel lui ressemblait pourtant beaucoup...
« Ca a été facile de le jouer parce que je suis moi-même le clown de la classe. Je suis un rebelle, aussi, et j’ai un problème avec l’autorité. »

Michael avait à peine refermé la porte de "NCIS" qu'une nouvelle série lui a ouvert les siennes ! Il s'agit de "Bull", où il incarne le docteur du même nom, un séduisant psy qui analyse et tente d'influencer le comportement de jurés dans un procès pour "sauver" des accusés qu'il croit innocents. Dans la veine de "Mentalist", cette fiction inspirée par la vie et les pratiques du Dr Phil McGraw, marche du tonnerre. Depuis le 20 septembre, elle réunit plus de dix millions de personnes devant CBS le mardi à 21h. Donc, logiquement, la chaîne a signé pour une 2e saison !

En quittant "NCIS" où il disait ne plus évoluer, Michael Weatherly a eu de la chance de retomber sur un projet aussi porteur. On est content pour lui !

Jean-Philippe Darquenne, correspondant à Los Angeles.


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes