[20:36] Jean-Marc Thibault s'en est allé à 93 ans [20:14] Cannes 2017 : Nicole Kidman, Diane Kruger, et Joaquin Phoenix récompensés [18:28] 3 raisons de speeder avec "Les infiltrés" [15:30] Caroline Fontenoy : "J'espère que l'émission suscitera des vocations” [13:27] Vent de belgitude à "Versailles" [09:20] Quand "La La Land" prend vie au Hollywood Bowl… [18:11] Marie-Christine Barrault : "On ne me fait jouer que des monstres" [17:20] "Red Nose Day Actually" : un personnage en plus pour les USA [14:23] "Tandem" : des ex forcés de bosser ensemble [13:27] Ariana Grande annonce un concert en hommage aux victimes
29 / 05 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Télé | 04 Février 2017

Oui pour McCarthy, non pour Tammy

Oui pour McCarthy, non pour Tammy
Ou quand l'actrice qu'on adore se glisse dans la peau d'un personnage qu'on aime un peu moins. Ce soir sur la Deux.

Le 18 janvier dernier, et pour la troisième année consécutive, Melissa McCarthy est repartie des People’s Choice Awards avec le trophée de la meilleure actrice comique. Dans sa filmographie, ce n’est de toute évidence pas à son rôle dans "Tammy" qu’elle doit sa réputation de rigolote.

Ce long métrage de 2014, diffusé ce soir sur la Deux, a été particulièrement mal reçu par la critique. Il s’en est néanmoins relativement bien tiré au box-office américain, sans doute en raison de son casting attrayant (Susan Sarandon, Sandra Oh, Dan Aykroyd…). De quoi sauver l’honneur, même si cela ne sera pas suffisant pour les distributeurs, lesquels rechigneront à programmer le film dans nos salles.

A ce moment, pourtant, la carrière de Melissa explose. L’année d’avant, elle confirmait son statut de nouvelle star du divertissement en donnant la réplique à Sandra Bullock dans "Les flingueuses", de Paul Feig. Le même derrière "Mes meilleures amies", qui a valu à McCarthy une nomination aux Oscars.

Au sommet, celle finalement récompensée d’un Emmy pour sa performance de premier plan dans la série "Mike & Molly" prend alors le risque de s’essayer à l’écriture avec son mari, le comédien Ben Falcone, qui – dans la foulée – signe avec "Tammy" son premier long métrage en tant que réalisateur. Fausse bonne idée !

Lenny Verhelle


"Tammy" – 20h40 – la Deux


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes