[12:07] Un film, né sur Twitter, bientôt sur Netflix ? [11:35] L'anniversaire exceptionnel du "Chinese Theatre" [11:18] "Touche pas à mon poste" perd des annonceurs [10:35] Attentat Manchester : la toile en émoi... [16:38] Que devient Matt Bomer ? [15:41] Menu doublement estampillé Clovis Cornillac [15:13] Flore Bonaventura : "Je me suis recentrée sur moi-même" [14:30] ADLP : les révélations de Sandrine Dans [13:56] La semaine "télé" par Fabrice Staal [12:47] Carton pour "C'est grave docteur ?"
23 / 05 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Télé | 13 Février 2017

Maximilien ("Top Chef") : "Je ne plais pas à tout le monde"

Maximilien (
© RTL-TVI - Olivier Pirard
Chaque lundi, on attend impatiemment l'émission culinaire d'RTL-TVI pour entendre les nouvelles pépites de notre compatriote. Adulé par certains, critiqué par d'autres, le cuisinier est l'une des belles surprises de cette saison.

Depuis quatre ans, Maximilien Dienst est, aux côtés de son père, chef au restaurant étoilé "Les pieds dans le plat", à Hotton. Un nom qui colle parfaitement à la personnalité du bouillonnant cuisinier de 23 ans. « Oui, cette expression me va assez bien, même si mon papa ne m’a pas attendu pour choisir le nom de son établissement", précise le jeune candidat, "Ma philosophie est de toujours tout dire, à condition d’être attentif à la manière d’expliquer les choses. » Une précaution insuffisante, si l’on en croit les vives réactions de plusieurs fans de l’émission. Grande gueule, accent belge très prononcé, humour souvent en dessous de la ceinture, Max est du pain bénit pour la production de "Top Chef". Ce n’est d’ailleurs pas lui qui s’est inscrit, mais la production qui est venue le chercher. « Un casteur m’a contacté sur ma page Facebook, il y a deux ans déjà. J’avais dû décliner la proposition à cette époque. »

Donne-t-il une mauvaise image de la Belgique ?

En deux épisodes de l’émission, Maximilien a réussi à diviser le public à son sujet. Si certains téléspectateurs le trouvent drôle, d’autres sont déjà agacés par le franc-parler du jeune homme. Morceaux choisis sur les réseaux sociaux : "Un dikkenek qui fait rire ou qui fait honte", "Merci, quelle classe : les Belges vont encore passer pour des cons", "Max, accent belge et il parle vite : je ne comprends absolument rien", "J’ai déjà mon chouchou : Max, le Belge, il est complètement barré", "Maximilien, maxilourd", "Calmos avec tes grivoiseries à chaque phrase. T’es pas Delon, très loin s’en faut",...

Le principal intéressé est-il touché par ces critiques ? « On m’aime ou on me déteste, je sais", répond Maximilien, "Je suis conscient d’être parfois très lourd. Certaines personnes ne me comprennent pas car elles n’ont pas de second degré. Et si mon style heurte, je m’en fiche. J’ai un langage très fleuri, un humour noir, des blagues portées en dessous de la ceinture, voilà ! Au début, les autres candidats pensaient, en me voyant, que la production avait engagé un acteur ! »

Michaël Hess


"Top Chef" – 20h20 – RTL-TVI


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes