[15:35] Michel Sardou : "Ma grande envie est de remercier le public" [14:38] Gérard Louvin : "Hanouna doit se calmer" [13:43] Shy'm : la reconversion [12:15] "Wonder Woman" : le plus lucratif film dû à une femme [11:30] La tournée "The Voice" annulée ! [10:58] Daniel Day-Lewis : un couturier en devenir [10:17] Kevin De Bruyne, un homme comblé ! [09:24] Pas de "Secret Story" pour Julie Taton [16:35] Brad Pitt, véritable bourreau des coeurs ? [15:42] "Scènes de ménages" : Marion et Cédric s'en vont
28 / 06 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Ciné | 15 Février 2017

L'éprouvant "Silence" de Scorsese

L'éprouvant
Un film "pas commercial", et pourtant...

C’est sans doute parce qu’il est l’homme de "Taxi driver", "Casino", "La dernière tentation du Christ" ou "Le loup de Wall Street" que Martin Scorsese a pu porter à l’écran l’histoire "pas commerciale du tout" de deux prêtres jésuites – incarnés par Andrew Garfield et Adam Driver – au Japon en 1633.

Leur mission est d’y retrouver leur mentor, le père Ferreira (Liam Neeson), et de raviver la flamme du catholicisme face à un régime qui persécute les chrétiens.

Certes aride et lent, ce film de 2h40 fait réellement sentir la foi inébranlable et la souffrance muette de ces fidèles du Christ soumis aux pires sévices. En plus d’évoquer une période de l’histoire passée un peu sous "silence", il rappelle surtout que la religion a toujours fait couler le sang. Un thème plus brûlant que jamais.

Merci à M. Scorsese de s’être accroché à ce projet pendant 28 ans, et bravo à ses comédiens asiatiques, tous très talentueux.

J.-Ph.D.


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes