[14:34] Hommage à la princesse Diana [12:42] Patrick Dempsey dans une nouvelle série [11:57] Un dernier 007 pour Daniel Craig [11:48] Charlize Theron super flingueuse ! [10:51] Josh Hartnett, papa à nouveau [10:19] Retour à Graceland, la demeure du King ! [09:49] Céline Dion : de retour en studio [15:45] "Deadpool 2" : tragique accident [13:51] "Le mystère du lac" : pas de saison 2 pour Barbara Schulz [11:45] Stéphane Bern : « Je suis très pudique »
16 / 08 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Télé | 21 Mars 2017

Marc Pinilla : "Je suis devenu serein"

Marc Pinilla :
© Reporters / Danny Gys
La tension monte pour le coach, qui doit jongler avec son agenda entre les Lives, son nouvel album qui sort cette semaine et sa tournée ! Rencontre...

Votre nouvel album s’intitule "Ni rancœur ni colère". Parce que vous êtes un ancien colérique apaisé ?
(Rires.) Je suis surtout un grand angoissé, et auparavant, cela se traduisait de manière excessive avec une dépense d’énergie négative. J’ai toujours un tempérament volcanique, mais je suis apaisé et je le gère pour tout transformer en énergie positive.

Quel a été le cheminement ?
La paternité, l’âge, deux ans de recul par rapport au métier, par rapport à moi aussi. Comme une psychothérapie. En bossant dans l’ombre avec Alice on the Roof, j’ai appris à manœuvrer autrement, j’ai prodigué des conseils sur base des erreurs que j’avais pu commettre. Un peu comme un père le fait avec ses enfants. Avec Alice, j’ai eu cette révélation : ses chansons fonctionnent d’elles-mêmes, elle peut juste les jouer au piano. Les arrangements viennent ensuite. Du coup, ici, on a pensé un album où les titres peuvent juste tenir avec une guitare. Ce qui donnera des concerts très différents aussi.

C’est-à-dire ?
On avait tendance à jouer pied au plancher tout de suite. Là, on va faire davantage voyager le public par l’histoire. L’un des autres moteurs de cette dynamique est l’arrivée d’un nouveau parolier dans l’équipe, Barcella, qui a signé six morceaux du CD. Il a compris exactement ce que je voulais raconter et comment.

Un CD dont vous présenterez des morceaux sur le plateau de "The Voice" ?
Oui, c’est prévu, mais je ne sais pas encore si je le ferai avec mes talents ou pas.

Parmi les talents de cette saison, avez-vous des coups de cœur avec qui vous aimeriez travailler ?
J’ai eu des coups de cœur, mais pas de rencontres comme avec Alice. On verra comment se déroulent les Lives. C’est là qu’on passe le plus de temps avec eux et qu’on apprend à les connaître réellement. Je vais pouvoir les observer autrement. A l’époque, le déclic professionnel avec Alice n’est vraiment arrivé qu’en demi-finale. C’est à cette étape de la compétition que je me suis dit qu’on devait bosser ensemble et que je lui ai filé mon numéro.

On retrouve Alice avec vous sur cet opus pour une reprise de "L’amour à la plage", de Niagara…
Sur chaque CD de Suarez on insère une reprise, et j’ai senti que ce morceau-là donnerait bien en duo avec elle. Je l’ai appelée et elle est venue. Alice et moi, au-delà du boulot, c’est une histoire d’amitié. Je suis heureux qu’elle ait ajouté son aura à cet album.

L’amour, les relations, la sensualité sont des thèmes récurrents chez Suarez. Vos moteurs également ?
C’est ce qui dirige ma vie et ce que j’aime chanter. Et puis, l’amour est un thème inépuisable !

Entre "The Voice", l’album et la tournée, vous allez être bien occupé…
Vous voulez dire que c’est carrément un tsunami qui arrive ! Mais j’apprécie quand c’est un peu le bordel, je gère. Je suis devenu serein, je vous dis. (Rires.)

Marc Pinilla sera en concert le17/3 au Spirit 66 de Verviers, le 25/3 au Centre culturel de Mouscron, le 1/4 à Mons, le 8/4 au Reflektor de Liège, le 25/4 au KulturFabrik d’Esch-sur-Alzette, au Luxembourg, le 18/5 au Cirque Royal de Bruxelles.

Sigrid Descamps


"The Voice Belgique" – 20h25 – la Une


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes