[12:25] Anorexie, dépression, faux seins : Natasha St-Pier se raconte ! [11:45] Vanessa Burggraf, la mal-aimée de "On n'est pas couché" [11:10] "Elementary" : Holmes et Watson bientôt amants ? [10:43] "Chicago Police Department" : Sophia Bush quitte le casting [09:58] Michel Sardou tire sa révérence [18:05] Ariana Grande annule ses prochains concerts [16:30] La fin de "Money Drop" ? [14:42] Les Muppets : une grenouille de 62 ans [13:40] Diane Kruger dénonce la discrimination à Hollywood [11:45] "Munch" : optimiste pour une suite
26 / 05 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Actu | 02 Novembre 2016

Immanquable : le docu de Leo DiCaprio

Immanquable : le docu de Leo DiCaprio
Jusqu'au 5 novembre, le documentaire de la star sur le réchauffement climatique est diffusé gratuitement sur la Toile. Voici pourquoi il ne faut pas le rater.

Leonardo DiCaprio n’est pas qu’un acteur talentueux. Son engagement pour la préservation de la planète lui a valu d’être nommé "Ambassadeur de paix pour le climat" par l’ONU en 2014.

En 2008, il avait produit "La 11e heure", un effarant constat sur les modifications que les hommes font subir aux écosystèmes et qui compromettent la vie sur Terre. Et il faut avouer que ce signal d’alarme, bien que consternant, n’avait pas enclenché des mesures bouleversantes pour renverser la vapeur.

Mais Leo n’est pas du genre à se décourager. Quand il embrasse une cause, il persiste et signe. En vue de la COP21 de Paris, qui s’est tenue l’année dernière, il a troqué son costume de star contre un équipement d’explorateur. Son but : un plaidoyer pour des actions concrètes visant à contenir le processus inévitable du réchauffement climatique. Le résultat de ces pérégrinations a pour nom "Before the flood", "Avant le déluge", en français.

Produit entre autres par Martin Scorsese, le documentaire de 1h35 a été diffusé sur National Geographic Channel le 31 octobre. Afin de lui donner une résonance mondiale, il est exceptionnellement disponible gratuitement sur Dailymotion jusqu’au 5 novembre. Nous l’avons visionné, voici pourquoi il ne faut pas le rater :

1) Un état des lieux exceptionnel de l’état de la planète : des sables bitumineux de l’Alberta aux forêts incendiées de Sumatra au nom du profit de la culture de l’huile de palme, en passant par le Groenland qui fond à vue d’œil et par Pékin, dont les habitants ne sortent plus sans masque tant l’air est pollué : les images sont grandioses de beauté, criantes d’urgence. L’une des plus surprenantes séquences est le making of du film pour lequel Leo a été oscarisé, "The Revenant" Pour tourner les scènes dans la neige, l’équipe a dû se déplacer à Ushuaïa, en Argentine, soit à des milliers de kilomètres où est censée se passer l'action.

2) Des guest-stars : l’acteur a interrogé les plus grands spécialistes, et n’a pas hésité à pousser les portes de la Maison-Blanche ni celles du Vatican. Sa rencontre avec Barack Obama (photo ci-dessus), qui explique sa vision de père et d’homme d’Etat sur les enjeux autour de la question climatique, ainsi que son audience avec le Saint-Père sont des séquences mémorables.

3) Un autre Leo : saviez-vous que dans sa chambre d’enfant, le petit Leo admirait tous les soirs avant de s’endormir la reproduction de l’oeuvre de Jérôme Bosch "Le jardin des délices" ? Ce triptyque est le point de départ de sa démarche et sa source d’inspiration pour le titre. Mais outre quelques souvenirs d’enfance, le documentaire montre surtout un Leonardo DiCaprio parfait journaliste : pertinent dans ses questions, avec la juste dose d’empathie, qui a su collecter et synthétiser les informations percutantes.

4) Un message qui s’adresse à tous : sortir cette pépite et cette œuvre engagée avant l’élection présidentielle aux USA n’est pas un hasard. Le but est bel et bien d’interpeller ses compatriotes à faire le bon choix quant au candidat pour lequel l’environnement figure sur la to-do list de son mandat. Car le message que veut faire passer l’acteur est que la question climatique ne concerne pas que les politiques mais chacun des habitants de cette Terre. Et dans cette course contre le pire qui est enclenchée, nous avons chacun un rôle si minime soit-il à jouer.

A.S


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes