[17:00] Tous en choeur à l'Eurovision [16:25] John Heard nous a quittés [15:00] Eglantine Eméyé : "Quoi qu'il arrive, je suis obligée de sourire" [13:00] Terminé "Batman" pour Ben Affleck ? [11:13] "The Walking Dead" : trailer de la saison 8 ! [10:06] Adele : une nouvelle pause ? [18:24] Jean Tezenas du Montcel : "Le sport, c'est ma passion" [15:05] De "Game of Thrones" à super-vilain [14:34] Arte survole 40 ans de succès [12:21] Claude Rich nous a quittés
23 / 07 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Télé | 02 Mai 2017

Quand un ex-Inconnus rencontre un ex du Splendid

Quand un ex-Inconnus rencontre un ex du Splendid
© Bernard Richebé / DR
Le théâtre s'invite en prime sur France 2 avec une pièce réunissant une belle brochette de stars : Bernard Campan, Christiane Millet, Florence Darel et Thierry Lhermitte !

Ce dernier nous raconte sa rencontre avec Bernard Campan, ex-Inconnus : « On a en commun d’avoir beaucoup travaillé en troupe et on a tous les deux l’habitude de ne pas se la jouer perso. On aime la troupe car on sait donner la bonne réplique pour rebondir. On aime aussi le travail de groupe, et ça, je l’ai senti dès les premières répétitions. Ce qui est étrange, c’est qu’au départ, quand j’ai lu la pièce, je pensais qu’on allait me donner son rôle et qu’il allait jouer le mien. J’ai été très agréablement surpris de voir que c’était l’inverse. Et très heureux d’incarner cette espèce d’alcoolique bobo, un peu méprisant. »

Thierry Lhermitte avoue avoir tout de suite été séduit par le projet : « C’est une pièce de boulevard très intelligente, qui ne tombe pas dans le cliché de l’adultère et de l’amant caché dans le placard, en utilisant quand même les codes du genre. Elle repose sur un quiproquo, et c’est la finesse de l’observation qui m’a plu. C’est super-drôle sans avoir les ressorts habituels du théâtre de boulevard. »

"Le syndrome de l’Ecossais" est écrit par Isabelle Le Nouvel et mis en scène par Jean-Louis Benoît. « C’est une belle parité, commente Thierry. Le point de vue féminin sur la relation homme-femme au sein du couple propose une observation très fine, très intelligente, avec des personnages bien caractérisés socialement. D’ailleurs, tout le monde en prend pour son grade. »

F.S.


"Le syndrome de l’Ecossais" – 20h55 – France 2


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes