[12:07] Un film, né sur Twitter, bientôt sur Netflix ? [11:35] L'anniversaire exceptionnel du "Chinese Theatre" [11:18] "Touche pas à mon poste" perd des annonceurs [10:35] Attentat Manchester : la toile en émoi... [16:38] Que devient Matt Bomer ? [15:41] Menu doublement estampillé Clovis Cornillac [15:13] Flore Bonaventura : "Je me suis recentrée sur moi-même" [14:30] ADLP : les révélations de Sandrine Dans [13:56] La semaine "télé" par Fabrice Staal [12:47] Carton pour "C'est grave docteur ?"
23 / 05 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Télé | 07 Avril 2017

Yves : "Dans l'équipe bleue, c'est l'enfer"

Yves :
© TF1
Dure, dure, l'intégration d'Yves sur "Koh-Lanta" ! Lex-rugbyman s'est confié sur son aventure à Ciné-Télé-Revue.

Qu’est-ce qui cloche chez les Bleus, qui accumulent les défaites?
Dans notre équipe, il y a des caractères incompatibles. Du coup, les tensions provoquent un manque d’harmonie qui se fait ressentir dans les épreuves. De mon côté, ça ne passe pas avec Kelly. Comme je l’ai dit, c’est une manipulatrice ! Dès le premier jour, elle a gâché mon aventure en voulant faire des alliances par-ci par-là. Son but est de m’isoler. Je suis en quelque sorte sa victime.

Cela passait aussi difficilement entre vous et Hada…
C’est différent. Avec Hada, on a fini par discuter. Par contre, je n’ai rien à voir avec Kelly. Dans mon milieu, on se respecte, on parle correctement, on ne se moque pas de l’âge des aînés.

Vous vous sentez isolé, mais est-ce la meilleure solution de construire sa propre cabane ?
Je l’ai fait car j’ai compris que les Bleus voulaient me faire sauter. Je ne tenais pas à cohabiter avec ceux qui sont prêts à me donner des coups de poignard dans le dos et à les nourrir. Je voulais mener ma petite vie tranquille.

Mettez-vous tous les Bleus dans le même sac ?
Non. Claire est très bien. Elle se bouge, elle parcourt la forêt pour trouver de la nourriture, elle se démène sur le camp. Bref, elle est arrivée en mode "Koh-Lanta".

Qu’y a-t-il de plus difficile : réussir à faire le feu ou construire des toilettes ?
(Eclat de rire.) Je n’ai pas eu de problème avec les toilettes car je ne mangeais quasiment rien. Mais effectivement, il y avait une forte odeur sur notre camp. L’explication est la suivante : ils ont bâti la cabane à l’endroit où certains, comme Hada et Kelly, faisaient leurs besoins au début de l’aventure. Non, le plus difficile, c’est de vivre avec des personnes qui n’ont pas reçu la même éducation que vous. Heureusement, je suis rassuré par les réactions de ceux qui me connaissent. Ils me disent que dans la compétition, je suis exactement comme dans la vraie vie. Je n’ai joué aucun rôle.

Dans les épreuves, votre équipe manque de candidats sportifs. Dès lors, pourquoi avoir éliminé Dylan, le plus physique d’entre vous ?
Je pense que le physique, on l’a. C’est le mental qui fait défaut chez les Bleus, divisés en sous-clans. Mais je suis d’accord avec vous : éliminer Dylan dès le premier Conseil a été une erreur stratégique, parce que c’est un mec très bien. Depuis le départ, je l’ai dit ! Son problème a été de mal communiquer avec les autres candidats. Malheureusement, au premier Conseil, j’ai été obligé de voter contre lui pour sauver ma tête.

Auriez-vous aimé vous retrouver dans une autre équipe ?
Ah oui, j’aurais adoré vivre l’expérience "Koh-Lanta" chez les Jaunes. On ne le voit pas à l’écran, mais, après notre défaite dans une épreuve, Corentin et Sandro nous ont envoyé des regards compatissants et bienveillants. Honnêtement, vivre avec les Bleus a été pour moi un enfer jusqu’à présent. J’espère que les tensions vont vite s’apaiser.

Michaël Hess


"Koh-Lanta" – 20h55 – TF1


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes