[10:15] "The Voice Kids" : ça promet ! [17:30] Cécile de Ménibus a repris ses études [16:07] Glenn Close dans une comédie musicale ? [13:50] Miley Cyrus : son clip en hommage à Elvis Presley [11:09] Sonny Landham est décédé [09:20] The Voice Kids : le retour médiatique de Jenifer [16:15] Brad Pitt et Angelina Jolie lourdement condamnés [14:27] Chez les Boon, le hockey est une affaire de famille [13:41] Norbert Tarayre s'installe à Miami [13:08] Emilia Clarke : elle veut un bébé !
20 / 08 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Ciné | 11 Août 2017

James Cameron s'en prend à Netflix

James Cameron s'en prend à Netflix
© Reporters
Le cinéaste trouve stupide la manière dont le service de streaming distribue ses propres productions.

James Cameron n’est pas fan de la stratégie de Netflix, qui vise à sortir des films en même temps au cinéma et en streaming. Le cinéaste est responsable de certains des plus gros succès de l’histoire des blockbusters, de "Terminator" à "Avatar" en passant par "Titanic", et visiblement, la manière dont la société de Reed Hastings gère ses sorties – qui a déjà fait scandale lors du dernier festival de Cannes – ne lui plaît pas du tout. « Je trouve ça stupide, a-t-il confié au Daily Telegraph, L’expérience de la salle de cinéma a quelque chose de sacré et je ne veux pas la voir disparaître. »

Et d'ajouter : « Je ne pense pas qu’elle disparaîtra, mais on ne devrait pas empêcher le public de découvrir certains films sur un grand écran. » Cameron fait tout pour réaliser des films qui font sens sur un grand écran et il est convaincu que le public désire encore se prêter à une expérience sur laquelle "il n’a aucun contrôle".

A côté de ses remarques sur le cinéma et sa distribution, il a aussi évoqué certaines de ses histoires d’amour, notamment avec la comédienne Linda Hamilton, qu’il avait quittée quelques jours après son couronnement aux Oscars pour Titanic. Aujourd’hui, il partage sa vie entre la Californie et la Nouvelle-Zélande – où il tournera les prochains "Avatar" – avec sa femme, Suzie Amis, qui lui permet de garder les pieds sur terre. « Elle sait ce qui est en train de se préparer. Elle m’est d’un grand soutien. Et j’ai appris à intégrer la fabrication d’un film à ma vie. Le secret, c’est de ne pas prendre la réalisation trop au sérieux. Je pense que j’ai une attitude plus saine que quand j’ai réalisé "Terminator" ou sa suite », a-t-il confié.

Il a néanmoins précisé qu’il aurait bien aimé avoir son mot à dire sur les suites de certains films qu’il a réalisés, comme "Alien" – dont il avait réalisé le deuxième épisode, considéré par certains fans comme le meilleur de la saga. « Si j’avais pu passer 20 minutes avec le réalisateur, en amont, j’aurais pu aider. Mais ce n’est pas comme ça que l’industrie fonctionne », a déploré James Cameron.


© Cover Media


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes