[16:45] Une disparition mystérieuse [16:18] "Dirty Dancing" : le retour ! [15:33] Jack Sparrow, le vrai, en chair et en os à Disney [14:34] Bernard Yerlès : "Je ne pourrais pas me passer de Bruxelles" [13:52] "Incassable 2", c'est officiel ! [13:16] Les rôles que David Hasselhoff aurait pu jouer [12:38] "Comment je suis devenu chroniqueur pour Hanouna" [11:45] Un nouveau couple à "Koh-Lanta" ! [11:06] Fauve : "J'aime la comédie autant que la danse" [10:18] "Ah c'est vous", c'est fini !
28 / 04 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Ciné | 13 Avril 2017

La sélection officielle du 70e Festival de Cannes

La sélection officielle du 70e Festival de Cannes
Michael Haneke, Sofia Coppola, François Ozon ou Jacques Doillon s'affronteront dans une édition presque sans Belges.

Ils seront 49 films, dont 18 en compétition officielle, de 29 pays, à se montrer du 17 au 28 mai à l'occasion du 70e Festival de Cannes ! Il y aura 9 premiers films et 12 réalisatrices. C'est ce matin à partir de 11 heures que Thierry Frémaux, le délégué général, et Pierre Lescure, le président du Festival de Cannes, ont dévoilé les différentes œuvres sélectionnées (à l'exception des candidats à la Semaine de la critique et la Quinzaine des réalisateurs, qui seront annoncés les 24 et 15 avril).

Les premiers mots de Pierre Lescure ont été pour espérer une édition "stable" et "festive", "un moment suspendu" alors que le contexte national, avec les élections, et international crée une inévitable inquiétude.

C'est "Les fantômes d'Ismaël", du Français Arnaud Desplechin avec Marion Cotillard et Charlotte Gainsbourg, hors compétition, qui ouvrira cette 70e édition. La compétition officielle, elle, va voir  s'affronter plusieurs d'habitués, comme Todd Haynes, Michael Haneke, François Ozon ou Yorgos Lanthimos, Fatih Akin… Mais il y a aussi de grands retours : Jacques Doillon, Sofia Coppola, Michel Hazanavicius ("The artist")…

Si côté stars, on attend Joaquin Phoenix, Colin Farrell, Nicole Kidman, Vincent Lindon, Isabelle Huppert…, la Belgique ne sera guère représentée. Seul "L'amant double", de François Ozon, rappellera un peu le pays, en tant que coproduction belge et avec Jérémie Rénier qui si met littéralement à nu. On pourra applaudir aussi Séverine Caneele, qui joue dans "Rodin", de Jacques Doillon, le rôle de l'épouse du sculpteur. On pourra se rabattre côté belge sur la sélection de Cinéfondation, réservée aux créations d'écoles de cinéma, où "Paul est là", de Valentina Maurel, élève à l'INSAS, a été retenu, avec aussi le court "Camouflage", d'Imge Özbilge, de l'Académie royale des beaux-arts de la Haute École de Gand.

Au total, 1930 films étaient candidats. Parmi les événements à noter, la venue d'Alejandro González Iñárritu, le réalisateur du "The revenant", pour présenter un court métrage de 7 minutes, "Chair et sable", annoncé comme le premier film en réalité virtuelle. Et aussi le passage de Kristen Stewart pour son premier film comme réalisatrice, un court métrage intitulé "Come swim".

David Lynch
montrera deux épisodes de "Twin Peaks" saison 3 et Jane Campion l'intégralité de "Top of the Lake". Comme d'habitude, les membres du jury seront révélés plus tard, pour être sûr de ne pas avoir un juré lié aux films sélectionnés.

Jean-Jacques Lecocq


La sélection officielle (ouverture hors compétition)
« Les fantômes d'Ismaël », d'Arnaud Desplechin

Compétition
« The Meyerowitz stories », de Noah Baumbach
« Okja », de Bong Joon-Ho
« Aus Dem Nichts », de Fatih Akin
« 120 battements par minute » de Robin Campillo
« The beguiled », de Sofia Coppola
« Rodin », de Jacques Doillon
« Happy end », de Michael Haneke
« Wonderstruck », de Todd Haynes
« Le Redoutable », de Michel Hazanavicius
« Geu-Hu », de Hong Sangsoo
« Hikari », de Naomi Kawase
« The killing of a sacred deer », de Yorgos Lanthimos
« A gentle creature », de Sergei Loznitsa
« Jupiter’s Moon » de Kornél Mandruczó
« L'amant double », de François Ozon
« You were never really here » de Lynne Ramsay
« Good time », de Benny Safdie & Josh Safdie
« Nelyubov », d'Andrey Zvyagintsev

Un certain regard
« Après la guerre », d'Annarita Zambrano
« Wind River », de Taylor Sheridan
« Jeune femme » de Léonor Serraille
« En attendant les hirondelles », de Karim Moussaoui
« Lerd », de Mohammad Rasoulof
« Posoki », de Stephan Komandarev
« Out », de Gyorgy Kristof
« Western », de Valeska Grisebach
« Fortunata », de Sergio Castellitto
« Las hijas de Abril », de Michel Franco
« L'atelier », de Laurent Cantet
« Tesnota », de Kantemir Balago
« Aala Kaf Ifrit », de Kaouther Ben Hania
« La fiancée du désert », de Cecilia Atan et Valeria Pivato
« Barbara », de Mathieu Amalric

Hors compétition
« Visages », d'Agnès Varda et JR
« How to talk to girls at parties », de John Cameron Mitchell
« Mugen Non Janin », de Takashi Miike

Séances spéciales et séances de minuit
« Prayer before dawn », de Jean-Stéphane Sauvaire
« Ak-Nyeo », de Jung Byung-Gil
« Bulhandang », de Byun Sung-Hyun
« Demons in paradise », de Jude Ratman
« Sea sorrow », de Vanessa Redgrave
« Napalm », de Claude Lanzmann
« Promised Land », d'Eugene Jarecki
« Clair's camera », de Hong Son-soo
« They », d'Anahita Ghazvinizadeh
« Une suite qui dérange », de Bonni Cohen et Jon Shenk
« Douze jours », de Raymond Depardon

Court métrages
« Pépé Le Morse », de Lucrèce Andreae
« A Drowning Man », de Mahdi Fleifel
« Lunch Time », d'Alireza Ghasemi
« Across my land », de Fiona Godivier
« Koniec Widzenia », de Grzegorz Mo?da
« Xiao Cheng Er Yue », de Qiu Yang
« Damiana », d'Andrés Ramirez Pulido
« Push it », de Julia Thelin


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes