[16:50] Cote de Pablo : tout ou rien [15:55] Bientôt de la pub dans les J.T. [15:11] Un tattoo en hommage à ses frères [14:17] Elie Semoun : "La bêtise n'a pas gagné !" [13:28] Carnet rose chez TF1 [13:00] Wonder Woman de retour en 2019 [12:29] Philippe Ambrosini : "On me trouve un air strauss-kahnien" [11:30] Le pari fou de Luc Besson fait un flop aux USA [10:38] "Cars 3" toujours dans la course ! [09:29] DALS : Sinclair au casting !
26 / 07 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Ciné | 22 Février 2017

Denzel Washington et Viola Davis : l'affrontement intime

Denzel Washington et Viola Davis : l'affrontement intime
Ne ratez pas ces deux grands comédiens dans "Fences", un drame qui ne laisse pas indemne et est nommé dans quatre catégories majeures aux Oscars de dimanche.

Cette année, personne ne pourra reprocher aux Oscars de manquer de couleurs. En effet, trois des neuf films briguant la statuette du meilleur long-métrage ont des protagonistes noirs. Il s’agit de "Moonlight", "Les figures de l’ombre" et "Fences", qui sort ce 22 février dans les salles belges. A la base, « Fences » est l’une des dix pièces de théâtre constituant le "Pittsburgh Cycle" du dramaturge August Wilson (1945-2005), lequel lui valut le Prix Pulitzer. On y suit le quotidien de Troy et Rose Maxson, un couple qui vit très modestement à Pittsburgh dans les années 50. Lui est éboueur et subvient difficilement aux besoins de sa femme et leur fils adolescent Cory. Celui-ci subit les colères de son père, lequel est par ailleurs porté sur la bouteille. Signe d’une importante frustation. Un jour, Troy ne peut plus cacher à Rose un secret qui le tenaille depuis longtemps. Avec la dignité qui la caractérise, elle encaisse d’abord ce nouveau coup, mais finit par exploser…

Vous l’avez compris : voilà une histoire à huis clos pour le moins secouante. A l’écran, elle est servie par des comédiens magnifiques, à commencer par Viola Davis, la star de la série "Murder", qui montre ici une autre palette de son talent. Elle a joué la pièce dans le rôle de Rose une centaine de fois, mais parvient à lui redonner une sustance et une souffrance inédites devant les caméras de… Denzel Washington. Eh oui ! "Fences" est la troisième réalisation de l’acteur, qui interprète également ce Troy obtus et égoÏste qui n’est pas du genre à balayer devant sa porte… Forcément un peu théâtrale, cette œuvre ne parlera sans doute pas à tout le monden, car son action est surtout intérieure. Mais chacun reconnaîtra la force de ses dialogues et l’intensité de ses interprètes, qui appuient peut-être un peu trop sur le champignon des émotions, mais le font avec adresse !

"Fences", qui signifie "clôtures", est nommé dans quatre catégories majeures aux Oscars de ce 26 février : Meilleur Film, Meilleur Scénario/Adaptation, Meilleur Acteur (Denzel Washington) et Meilleure Actrice dans un Second Rôle (Viola Davis).

Jean-Philippe Darquenne, correspondant à Los Angeles.


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes