[14:34] Hommage à la princesse Diana [12:42] Patrick Dempsey dans une nouvelle série [11:57] Un dernier 007 pour Daniel Craig [11:48] Charlize Theron super flingueuse ! [10:51] Josh Hartnett, papa à nouveau [10:19] Retour à Graceland, la demeure du King ! [09:49] Céline Dion : de retour en studio [15:45] "Deadpool 2" : tragique accident [13:51] "Le mystère du lac" : pas de saison 2 pour Barbara Schulz [11:45] Stéphane Bern : « Je suis très pudique »
16 / 08 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Télé | 11 Mars 2017

Fabrice de RTL : "Il y a une vie après la télévision"

 Fabrice de RTL :
© Archives CTR
L'ex-animateur radio de RTL participe pour la première fois ce soir à la version télévisée des "Grosses Têtes". Une opportunité qui n'est pas pour lui déplaire.

Vous marquez votre retour ce samedi !
Disons que je reviens assez modestement. Bon, si la production propose encore des « Grosses Têtes » dans un avenir proche à la télévision et qu’on m’invite, je répondrai présent.

Improviser, c’est tout à fait dans vos cordes.
J’ai cette chance. Je crois que je la tiens de mon père, René Simon (fondateur du célèbre cours d’art dramatique qui portait son nom). Mais quand je fais quelque chose de nouveau, j’ai quand même une petite appréhension.

Visiblement, vous ne détestez pas retrouver l’ambiance des plateaux télé. Pourtant, c’est vous qui avez arrêté les frais en 2000 avec "Le Bestophe", sur TF1…
En effet. J’ai senti à ce moment-là qu’ils avaient des envies de rajeunissement. J’ai donc sauté sur l’occasion et je leur ai dit que je n’y voyais pas d’inconvénient.

Ni regret, ni nostalgie ?
J’avoue qu’il y a des moments où ça me manque un peu. Mais bon, ce n’est pas dramatique. Il y a une vie après la télévision. Ce que je regrette surtout, c’est le contact avec le public. C’est une drogue.

Finalement, l’idéal pour vous serait de faire encore un peu de télévision, non ?
Vous avez tout compris. Mais je suis lucide, à mon grand âge (75 ans), ils n’attendent plus rien de moi. Les chaînes de TV arrivent à survivre sans ma présence. J’avoue malgré tout que ça m’amuse de me retrouver dans cette atmosphère.

On ne vous entend plus aux "Grosses Têtes" de RTL. Votre dernière participation date de 2014. C’est l’éloignement qui vous en empêche ?
Je participe à l’émission quand je vais à Paris. Je ne regrette pas d’avoir quitté la France. La Suisse est un pays que je connaissais déjà bien. J’y allais régulièrement depuis longtemps. J’avais des amis là-bas. Le fait d’y vivre depuis le début des années 2000 est mûrement réfléchi.

Avant cet exil, vous êtes passé brièvement par la Belgique. Pourquoi êtes-vous si vite parti ?
A l’époque, j’avais envie de faire un peu de production télé dans votre beau pays. J’y avais quelques copains. Et puis, voilà, patatras, trois semaines après mon arrivée, mes potes ont été virés. Je me suis retrouvé comme un idiot, seul à Bruxelles. Ce passage a été complètement bâclé.

Vous qui êtes fan de Bruno Cremer dans le rôle de Maigret, c’est un personnage qui vous irait bien, non ?
J’aurais beaucoup aimé incarner Maigret. Maintenant, je suis un peu trop vieux. Cremer était remarquable, quelle présence !

Vous souvenez-vous d’une anecdote liée aux "Grosses Têtes" du temps de Philippe Bouvard ?
Non, il n’y a pas eu le feu au studio et pas une seule fille ne s’est mise à poil.

On sent que vous n’avez pas perdu votre goût pour la gent féminine…
Les jolies femmes, c’est toujours un plaisir renouvelé. Le problème, c’est qu’à mon âge, vous sentez que l’affaire n’est pas dans la poche, surtout lorsqu’elles ont 25 ou 30 ans. (Rires.)

La notoriété, ça aide, non ?
Vous croyez ça ? Au cinéma, dans un film, lorsque le héros arrive au bar d’un hôtel, il y a toujours une fille splendide qui est là et qui ne demande que ça. J’ai fréquenté tous les hôtels de France pendant trente-cinq ans pour RTL, je peux vous assurer que ça n’existe pas !

Bernard Alès


"Les Grosses Têtes" – 20h55 – France 2


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes