[15:09] Dans la fratrie de... Benjamin Deceuninck [14:07] "Les Tuche 3" : les premières images ! [13:34] Ingrid Franssen de Bel RTL à Nostalgie [13:12] Un film comme un tonneau vide impossible à arrêter [12:40] Agathe Lecaron rejoint "Les Grosses Têtes" [11:36] Gérard Miller : "Le destin de Lady Di ressemble à celui de Grace Kelly" [11:09] "Stranger Things" s'arrêtera après 4 saisons [10:20] Et l'acteur le mieux payé en 2017, est... [08:47] Julie Denayer à l'investigation [16:51] Une rentrée hot pour RTL-TVI
23 / 08 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Ciné | 09 Octobre 2016

Les erreurs médicales à la télé et au cinéma !

Les erreurs médicales à la télé et au cinéma !
© Supercondriaque
"Allo docteur ? J'ai besoin de conseils pour réaliser mon film !"

Puisqu’il allait conter les mésaventures d’un hypocondriaque se reposant sur les épaules de son ami médecin (Kad Merad), Dany Boon a pris soin de consulter un spécialiste pour être certain d’approcher la réalité dans "Supercondriaque".

«Je lui ai donné quelques conseils, notamment sur les symptômes des maladies, les règles de base de l’hygiène en milieu hospitalier», explique le praticien. «Mais Dany est très, très têtu, j’ai souffert pour lui imposer “ma” vérité, parfois moins spectaculaire que ce qu’il avait escompté pour son film.» Car les erreurs médicales au cinéma ou dans les séries télé sont monnaie courante. «Par exemple, on ne met jamais de gants stériles avant d’entrer en salle d’examen ! On les enfile au tout dernier moment, pour ne pas risquer de les contaminer, entre autres au contact d’une poignée de porte. Ce qui est horripilant pour les médecins, c’est aussi le mauvais vocabulaire utilisé au cinéma. On y parle toujours d'“ausculter” un patient, mais en fait on “examine” celui-ci ; l’auscultation, c’est uniquement le fait d’écouter les bruits qui se produisent à l’intérieur de son organisme avec un stéthoscope.»

Au rayon des erreurs médicales, la série "Grey’s Anatomy" semble être la championne toutes catégories ! Pose d’un cathéter d’artère pulmonaire sans masque pour Cristina, tuyau d’intubation placé à l’envers par Bailey… : les exemples d’approximation sont légion et font les beaux jours de certains sites Internet, qui s’amusent à les compiler. Et de rappeler aussi cette scène de "Lost"Jack Shepard, censé être un brillant chirurgien, tente de réanimer un patient en arrêt cardiaque. Il sort alors les palettes pour le choquer et déclare l’habituel «Chargez… Dégagez !». Mais dans la séquence, personne ne dégage, son assistant ayant toujours les mains plongées dans le corps du malade. Dans la vraie vie, il ne s’en serait pas sorti indemne. Mais ça, c’est seulement dans la vraie vie…

J.C.

imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes