[16:35] Brad Pitt, véritable bourreau des coeurs ? [15:42] "Scènes de ménages" : Marion et Cédric s'en vont [15:30] Nouvelle adaptation pour George R. R. Martin [15:04] La semaine "télé" par Fabrice Staal [13:54] Jamie Foxx pas convaincu par son dernier film [13:25] La saga "Harry Potter" fête son 20e anniversaire ! [11:43] "Le fidèle" : entre amour et banditisme [10:51] Elizabeth Bourgine : "Thimothy Dalton et moi, on s'entendait très bien" [10:01] Pas de saison 2 pour "Girlboss" [17:14] Yannick Carrasco est un homme marié !
27 / 06 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Actu | 02 Juillet 2015

"Nick frappait Bobbi Kristina, elle avait peur"

© Reporters
Alex Reid, amie et confidente de la fille de Whitney Houston et Bobby Brown, révèle qu'avant le drame du 31 janvier, la jeune femme vivait dans la terreur de son petit ami, Nick Gordon, qui est accusé de l'avoir violentée.

On le sait : la fille de Whitney Houston et Bobby Brown est à l'article de la mort. La jeune femme de 22 ans a été retrouvée inanimée chez elle, à Atlanta, le 31 janvier. Elle est depuis plongée dans un coma artificiel dont elle ne sortira pas et, il y a quelques jours, est entrée en soins palliatifs… Les proches de Bobbi Kristina ont tout de suite soupçonné Nick Gordon, son petit ami, de l'avoir battue et laissée inconsciente dans sa baignoire. Une option que confirment les propos que vient de tenir publiquement Alex Reid, meilleure amie et confidente de Bobbi Kristina. Dans une interview télévisée, elle affirme que celle-ci vivait dans la terreur de Nick et s'était enfermée dans le placard de sa mère regrettée. Elle avait discuté avec Alex au téléphone trois semaines avant le drame. "Elle sanglotait. Nick l'avait frappée et elle avait peur. Elle était très en colère. Elle ne savait pas quoi faire. C'est comme si elle n'avait personne d'autre vers qui se tourner. C'était déchirant."

Alex explique que si elle a gardé secrète cette conversation jusqu'ici, c'était pour ne pas trahir la confiance de son amie. "Mais puisqu'elle est étendue là, je pense qu'il n'y a personne qui peut parler pour elle. Je sens que je dois être sa voix maintenant." Elle admet qu'elle n'avait jamais vu sa copine se faire agresser par Nick Gordon, mais déclare qu'à chaque fois qu'elle la contactait sur FaceTime, "elle avait l'air désespéré, quelque chose venait d'arriver et elle me montrait une contusion."

La police poursuit son enquête sur les dernières heures de Bobbi Kristina et pense que Reid peut l'aider à remplir quelques blancs. "Il y a des choses que je suis la seule à savoir, et j'espère qu'en m'exprimant, je peux aider l'enquête."

Alex révèle avoir essayé de persuader Bobbi Kristina de quitter Gordon à de nombreuses reprises, mais avoue : "C'était un amour désespéré. Elle sentait qu'elle ne pouvait rien faire sans lui (…) Elle disait qu'elle ne rejetait pas la faute sur Nick, mais sur son caractère. Il ne pouvait simplement pas se contrôler."

L'amie de Bobbi Kristina ajoute que celle-ci n'avait personne dans sa famille à qui se tourner, dans la mesure où elle s'était éloignée de son père Bobby. Sa relation avec Gordon avait aussi "fait fuir" d'autres membres de sa famille. "Tout ce que Bobbi Kristina voulait, c'était qu'on s'occupe d'elle. Et tout le monde semblait faire exactement l'inverse."

Il y a une semaine, Bedelia C. Hargrove, la tutrice de Bobbi Kristina, a fait transmettre à Nick Gordon des documents légaux, l'accusant d'avoir violenté la jeune femme et volé de l'argent sur son compte en banque, alors qu'elle luttait pour sa vie à l'hôpital. Elle lui réclame 10 millions de dollars.

Jean-Philippe Darquenne, correspondant à Los Angeles.

imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes