[21:11] Chester Bennington, chanteur de Linkin Park, est décédé [15:49] Candice Accola dans "The Originals" [14:21] Harry Styles, sa nouvelle vie est au cinéma [13:28] Lena Dunham rejoint "American Horror Story" [12:28] Olivier De Benoist a des ancêtres belges [11:25] Dernière ligne droite pour "Rizzoli & Isles" [10:15] DALS : Arielle Dombasle au casting [09:08] "The Voice Belgique" à la recherche de talents [09:00] Une carrière exemplaire [17:05] Sophie Pendeville : "Je suis montoise dans l'âme"
21 / 07 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Télé | 18 Avril 2017

Blanche : "The Voice est une expérience de la vie"

Blanche :
L'ex-talent des Cats on Trees fera son grand retour dans l'émission, ce soir ! Elle interprétera notamment "City Lights", titre avec lequel elle défendra les couleurs de la Belgique au prochain concours Eurovision de la chanson. Rencontre...

Que vous a apporté "The Voice Belgique" ?
L'émission m'a aidé à tout pouvoir faire mieux. Elle m'a permis d'avoir ma confiance en moi, de savoir quoi donner au public et - bien évidemment - de grandir musicalement, de développer mes points forts et d'atténuer mes faiblesses. Tout le monde a été vraiment super. Que se soit les autres talents, mes coachs les Cats on Trees, Maureen et Walid, le public ou toutes les équipes qui travaillent dans l'ombre du programme.

Pourquoi avoir choisi de participer à l'Eurovision ?
Ce n'était pas vraiment un choix. En fait, c'est Pierre Dumoulin qui m'a contacté après m'avoir vue à la télé. Il m'a alors proposé de travailler avec lui. On a écrit "City Lights" ensemble. On a trouvé ce titre assez bien pour le proposer à la maison de disques Pias, qui est celle de Pierre. Ils l'ont tout de suite adoré ! Et puis, de fil en aiguille, la chanson est arrivée jusqu'à la RTBF et le comité de sélection a été séduit à l'unanimité. Mais au départ, on n'aurait jamais eu l'idée de la présenter pour concourir à l'Eurovision.

Pensez-vous pouvoir gagner ?
C'est le but, bien sûr. On verra où ça nous mène ! Je ne m'attendais toutefois pas à ce que les retours soient aussi positifs. Quand je vois les réactions, les sourires et quand j'entends les compliments... je trouve ça énorme et génial. Plus le temps avance, plus je trouve ça stressant et excitant.

On vous connaissait sous le nom d'Élie, pourquoi avoir choisi Blanche comme nom de scène ?
C'est mon troisième prénom. Je l'aime beaucoup, je le trouve beau. Attention, j'aime aussi Élie ! Mais Blanche donne bien graphiquement parlant, et il correspond pas mal à mon univers. En plus, comme je chante en anglais, ça me permet de garder une touche francophone.

Vous avez des projets après l'Eurovision ?
Oui, j'ai signé chez Pias et on va continuer à travailler avec Pierre. On a un EP qui est normalement déjà prévu pour cet automne. Mais pour le moment, on est vraiment focalisé sur l'Eurovision, car ce n'est que le début !

Propos recueillis par Gilles Verteneuil


"The Voice Belgique" - 20h20 - la Une


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes