[12:48] Gros moment de solitude pour Johnny Depp [12:34] David Fincher retrouve Brad Pitt pour "World War Z 2" [11:44] Clash chez les Hallyday ? [11:03] Daphné Bürki débarque sur France 2 [10:36] Ron Howard à la rescousse de Han Solo [10:00] Faites le plein de séries cet été ! [16:50] Bébé Oscar de "SOS Fantômes 2" est mort [16:45] Le premier baiser de Mila Kunis... [16:07] Anthony LaPaglia, hacker "noir" [15:11] Emma Watson lance une chasse au livre à Paris
23 / 06 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

People | 19 Juin 2017

Pourquoi tant de jumeaux ?

Pourquoi tant de jumeaux ?
© Instagram / Reporters
Beyoncé, Amal, mais avant elles J-Lo, Céline Dion, Mariah Carey ou Angelina Jolie : ces dernières années parmi les stars, les mamans de jumeaux sont légion !

Il faut dire que les naissances gémellaires ont quasiment doublé depuis les années 1970 dans les pays développés. En cause ? L'âge des mères qui augmente et les techniques de procréation médicalement assistée. De là à dire qu'Amal Clooney, 39 ans, ou Beyoncé, 36 ans, ont eu recours à une FIV, il n'y a qu'un pas… que le gynécologue ne fera pas !

« On ne peut évidemment pas dire que des jumeaux sont forcément issus d'une fécondation in vitro. Par contre, il est très possible que des traitements pour stimuler l'ovulation soient à l'origine de ces grossesses gémellaires », explique le Dr Romain Imbert, directeur du programme de médecine de la reproduction du Chirec. « L'âge des mères est ici un facteur important. D'un côté parce que âgées, elles ont spontanément plus de doubles ovulations que les plus jeunes. Mais surtout parce qu'il est très fréquent, une fois passé la barre des 35 ans ou en cas de cycles irréguliers, de recevoir un traitement médicamenteux qui va stimuler l'ovulation, et donc avec lequel on pourra avoir 2 ou 3 ovocytes fécondables (plutôt qu'un), ce qui augmente forcément la possibilité d'une grossesse multiple. »

Autre raison évoquée pour justifier tous ces jumeaux : la fécondation in vitro. Une technique qui voit le nombre de patients croître de manière importante ces dernières années, en grande partie à cause de projets de grossesse de plus en plus tardifs. « En Belgique depuis 2003, nous disposons d'une loi quasi unique au monde et très bien faite sur le nombre d'embryons à transférer, poursuit le Dr Imbert, Fini d'implanter 5 ou 6 embryons comme c'est encore fréquent aux Etats-Unis. Nos règles sont strictes et dépendent de l'âge de la patiente, du nombre d'essais déjà subis et de la qualité des embryons. En gros, avant 36 ans, nous transférons un embryon, entre 36 et 40 ans, deux à trois embryons et après 40 ans, en général, maximum trois embryons. Du coup, le taux de grossesses multiples issues de FIV est quasi le même que les grossesses multiples de la population générale.  Des grossesses qui restent "à risque" avec un suivi et un accouchement sous haute surveillance. »

Julie Charles


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes