[17:00] Tous en choeur à l'Eurovision [16:25] John Heard nous a quittés [15:00] Eglantine Eméyé : "Quoi qu'il arrive, je suis obligée de sourire" [13:00] Terminé "Batman" pour Ben Affleck ? [11:13] "The Walking Dead" : trailer de la saison 8 ! [10:06] Adele : une nouvelle pause ? [18:24] Jean Tezenas du Montcel : "Le sport, c'est ma passion" [15:05] De "Game of Thrones" à super-vilain [14:34] Arte survole 40 ans de succès [12:21] Claude Rich nous a quittés
23 / 07 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Télé | 29 Juin 2017

3 raisons de voyager avec Walter Mitty

3 raisons de voyager avec Walter Mitty
DR
L'acteur Ben Stiller livre le film le plus personnel de sa carrière, à voir ce soir sur RTL-TVI.

1. Libre adaptation de la comédie de 1947 avec le merveilleux Danny Kaye, voilà le film le plus personnel de Ben Stiller, à la fois réalisateur et acteur principal. Une comédie dramatique à son image, nourrie d’humour tendre, mais surtout de nostalgie, et voilée d’un sentiment de tristesse qui a sans doute contribué à son accueil mitigé en salle. Son Mitty est un homme solitaire qui entreprend un voyage initiatique plus solitaire encore pour trouver à la fin un peu d’amitié et peut-être même un peu d’amour.

2. Ben Stiller a tourné le plus possible dans les lieux réels le périple de cet employé des archives photo du magazine Life que ses rêveries, alimentées par une imagination fertile, font passer pour un idiot face à son patron. Cela nous vaut des images superbes d’Islande, mais aussi une scène authentique de plongeon dans l’océan. « Durant deux minutes, j’ai été seul au beau milieu de l’Atlantique Nord, avec une mallette à mon bras, attendant que la caméra revienne. J’ai ressenti un réel danger », se souviendra Ben Stiller.

3. Si Walter le sédentaire se retrouve à escalader la plus haute montagne d’Afghanistan, c’est qu’il recherche un photographe, Sean O’Connell, dont il a égaré le cliché devant servir à la une de l’ultime papier de Life avant qu’il devienne uniquement numérique. Une quête qui en dit long sur la nostalgie face au temps qui passe et en laisse certains au bord de la route, pas forcément malheureux. Comme ce O’Connell, figure de l’aventurier romantique de jadis, à qui Sean Penn, dans une scène majestueuse qui fait oublier les quelques lenteurs du film, prête ses traits. A voir, décidément.

J.-J.L.


"La vie rêvée de Walter Mitty" – 20h25 – RTL-TVI


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes