[20:36] Jean-Marc Thibault s'en est allé à 93 ans [20:14] Cannes 2017 : Nicole Kidman, Diane Kruger, et Joaquin Phoenix récompensés [18:28] 3 raisons de speeder avec "Les infiltrés" [15:30] Caroline Fontenoy : "J'espère que l'émission suscitera des vocations” [13:27] Vent de belgitude à "Versailles" [09:20] Quand "La La Land" prend vie au Hollywood Bowl… [18:11] Marie-Christine Barrault : "On ne me fait jouer que des monstres" [17:20] "Red Nose Day Actually" : un personnage en plus pour les USA [14:23] "Tandem" : des ex forcés de bosser ensemble [13:27] Ariana Grande annonce un concert en hommage aux victimes
29 / 05 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Actu | 20 Janvier 2017

La saga Obama, mieux qu'une fiction hollywoodienne

La saga Obama, mieux qu'une fiction hollywoodienne
© Reporters
Amour, larmes, rires et suspense : en se repassant les prestations télévisées du couple présidentiel, on a comme l'impression de se mater un bon blockbuster. Où seul le happy end manque…

Depuis 2008, Barack Obama n'a pas seulement déployé son énergie pour tenir les objectifs qu'il s'était fixé : en compagnie de Michelle et de ses filles, il a aussi distillé du rêve à la manière des grosses productions hollywoodiennes.

Elément omniprésent de ce scénario : le romantisme assumé. Barack ne perd pas une occasion de témoigner son amour pour la First Lady de son coeur. Son dernier discours n'a pas été exempt de déclaration envers elle, speech qu'on se repasserait bien en boucle à la façon d'un "Love Actually" : "Tu n'es pas seulement ma femme et la mère de mes enfants, tu es aussi ma meilleure amie depuis 25 ans." Aux mots, le chef d'Etat n'a jamais craint de joindre les actes, assumant complètement de danser un slow langoureux avec sa belle devant un parterre de spectateurs complètement attendri.



Une histoire d'amour sans pointe d'humour, c'est comme des chips sans sel ! Plus d'un comique doit leur envier leur second degré et l'art de toujours rebondir sur la tendance du moment. Le couple Obama, c'est une véritable machine à buzz, qui traduit un sens de la communication unique, cool… et qui, toujours, sonne juste !

Il n'y a pas si longtemps, par exemple, la Maison Blanche est devenue le décor d'un mannequin challenge. Ou encore, en mai 2016, lors d'une séance de questions-réponses, Obama a proposé à une jeune rappeuse de ... beatboxer. Du jamais vu !



Autre preuve que ce 44e président des Etats-Unis aurait pu intégrer l'affiche de la comédie phénomène de l'année "La La Land" : il se glisse, sans aucun bémol, dans la peau d'un crooner lorsqu'il s'agit de défendre son bilan présidentiel dans l'émission de Jimmy Fallon.



Pas pour autant qu'il en éclipse la Première Dame qui, elle, ne boude pas son plaisir de pouvoir chanter à tue-tête du Stevie Wonder dans le "Carpool Karaoke" de James Corden.



Quand il s'agit de se trémousser pour Halloween sur "Thriller" ou sur du Bruno Mars en compagnie de la présentatrice Ellen DeGeneres, Madame Obama ne joue pas non plus les mijaurées, loin de là !



Un couple feel good terriblement humain, qui ne tente pas de retenir ses larmes lorsque celles-ci débordent. Comment ne pas se rappeler l'intervention poignante d'un Obama marqué suite à la tuerie dans l'école primaire Sandy Hook, qui avait provoqué la mort de 28 personnes en 2012 ? Ce jour-là, le papa prend le pas sur le président.



En mai dernier , Obama avait tiré sa révérence à la façon des grands rappeurs, avec un lâché de micro théâtral. Plus aucun mot à ajouter : un geste riche en sens et super classe. A l'instar du parcours de ce couple présidentiel chéri des foules et des stars.



En ce vendredi 20 janvier, se termine l'ère Obama. Avant de plier ses bagages, celui qui a vu le jour il y a 55 ans à Honolulu a encore pris le temps de réfléchir à son avenir de façon pour le moins décalée.



Non, Barack Obama ne coachera pas l'équipe de basket du coin car il a prévenu : il continuera à défendre ses positions et militera pour sensibiliser au réchauffement climatique. Il se plongera également dans la rédaction de ses prochains livres.

Puisse la famille Obama ne pas nous abandonner complètement et encore investir les écrans de cinéma ou les plateaux de leurs amis présentateurs télé car, un peu partout sur la planète, on a toujours autant besoin de rire... ou de rêver.

Déjà, on attend la saison 2 !
Ah bon, ceci n'était donc pas une fiction ?

Françoise Geubel
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes