[08:40] Roseanne sur le retour ! [17:00] Jude Law au pays de "Harry Potter" [16:37] Jean Gabin, l'homme qui ne se rêvait pas acteur [16:20] "Alien 5" verra-t-il le jour ou non ? [16:00] "Plus belle la vie", c'est fini pour Céline Vitcoq [15:28] "C'est grave docteur ?", la nouvelle émission de RTL-TVI [13:50] Nicolas-Xavier Ladouce : "La météo fascine tout le monde" [13:17] La fin de "Ah c'est vous" ? Benjamin Maréchal nuance... [11:44] Emmanuel Macron dans "Touche pas à mon poste" ! [11:13] Deux spots télés pour "Wonder Woman"
29 / 04 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Télé | 23 Février 2017

3 raisons d'accrocher aux polars nordiques

3 raisons d'accrocher aux polars nordiques
DR
Et Arte en diffuse justement un ce jeudi !

  1. Depuis plusieurs années, que ce soit en littérature ou au petit écran, les polars venus du Nord ont la cote. Leur première force, c’est généralement de démarrer sur un meurtre mystérieux, qui débouche sur un "whodunit" implacable qui tient en haleine jusqu’à la dernière minute. C’est le cas avec la série islandaise "Meurtre au pied du volcan", dont Arte rediffuse les quatre épisodes d’une traite ce soir. Tout débute lorsque Björn, un baron véreux de la finance impliqué dans la crise islandaise, est retrouvé mort dans sa luxueuse maison.
  1. Les auteurs et scénaristes n’ont pas leur pareil pour brouiller les pistes et mener le public en bateau. Et souvent, le meurtre de départ ouvre la voie à un dédale d’intrigues qui ne cessent de surprendre, mais aussi de révéler la face sombre de nos sociétés. Drogue, petit et grand banditisme, déviances sexuelles et on en passe ne sont généralement pas très loin. Sans oublier le héros, dans la plupart des cas un flic tourmenté qui, lui aussi, n’est pas complètement net.
  • Tout est aussi dans l’atmosphère, souvent mélancolique et froide, liée aux décors dans lesquels se déroule l’histoire. Dans le cas de la série de ce soir, l’action se passe sur une péninsule volcanique aux paysages quasi lunaires. Plus c’est lugubre et glacial, mieux c’est ! D’ailleurs, c’est ce qu’ont aussi compris les scénaristes belges avec des feuilletons comme "Ennemi public" ou "La trêve", qui revendiquent ouvertement leur filiation scandinave. Mais, après tout, la Belgique, c’est le Nord également, non ?
F.Ser.


"Meurtre au pied du volcan" – 20h55 – Arte


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes