[17:42] Leur point commun ? Avoir incarné JFK ! [16:42] Elie Semoun ne fera jamais "Danse avec les stars" [16:28] Paroles de Nabilla [15:36] Johnny Depp face à son double à Disneyland Paris [15:10] Nicolas Bedos maître de cérémonie [14:46] Un spin-off amateur consacré à Voldemort [13:01] Katy Perry dans "The Voice France" [12:36] Cher endeuillée [11:42] 5 raisons de regarder le "20h02" [11:29] Eva Longoria revient au cinéma
30 / 05 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Télé | 02 Mai 2017

Atterrissage réussi pour "American Gods"

Atterrissage réussi pour
© Reporters
Nous avons assisté à la naissance de la dernière série dont toute l'Amérique parle, même si elle ne devrait pas plaire à tout le monde. Focus !

Ce dimanche 30 avril à 21h, la chaîne américaine Starz a dégainé une cartouche attendue de longue date, la série fantastico-mythologique "American Gods", adaptation du roman de 2001 de Neil Gaiman, connu pour ses bandes dessinés. Fidèle à l'univers de ce dernier, cette fiction à la gueule d'atmosphères montre des situations, une violence et un langage "hyper-trophiés". Et elle respecte son récit quasiment à la lettre. Comme dans le livre, l'histoire commence par la sortie de prison du beau balèze Ombre (Ricky Whittle), qui est libéré deux jours plus tôt que prévu parce que sa femme et son meilleur ami viennent de périr côte à côte dans un accident de voiture. Il apprendra très vite qu'ils étaient amants.

Dans l'avion qui le ramène chez lui, il rencontre un drôle de vieux bonhomme, Voyageur (Mr Wednesday dans la version originale, incarné par Ian McShane), qui l'engage comme garde du corps après l'avoir "testé"... Cet énigmatique employeur n'est autre que l'ancien dieu nordique Odin, dont l'existence et les barbaries nous sont rappelées en introduction. Odin est présent aujourd'hui pour rassembler d'autres divinités et espérer éradiquer de la surface de la planète les idoles de la société moderne que sont la voiture, Internet, la télé, les médias.

Créé par Michael Green et Bryan Fuller ("Heroes", "Hannibal"), "American Gods" ravira les amateurs d'action "cartoonesque" et "dark" à la "300", par exemple. Son côté "philosohique" (les guillemets sont nécessaires) est aussi un attrait. Et puis Gillian Anderson va bientôt y pointer le bout du nez. Les deux premiers épisodes ont eu droit à un super accueil outre-Atlantique, avant leur passage sur Amazon Prime France ce 1er mai. Son arrivée n'est pas encore annoncée en Belgique. Face à sa bande annonce, vous devriez savoir immédiatement si c'est votre tasse de thé !

Jean-Philippe Darquenne, correspondant à Los Angeles.


imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes