[15:55] Bientôt de la pub dans les J.T. [15:11] Un tattoo en hommage à ses frères [14:17] Elie Semoun : "La bêtise n'a pas gagné !" [13:28] Carnet rose chez TF1 [13:00] Wonder Woman de retour en 2019 [12:29] Philippe Ambrosini : "On me trouve un air strauss-kahnien" [11:30] Le pari fou de Luc Besson fait un flop aux USA [10:38] "Cars 3" toujours dans la course ! [09:29] DALS : Sinclair au casting ! [17:09] Deux acteurs de "Riverdale" sont en couple
26 / 07 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

People | 27 Novembre 2016

Amber Heard engagée contre les violences conjugales

Amber Heard engagée contre les violences conjugales
© Reporters
Après avoir reversé la somme touchée suite à son divorce très médiatisé d'avec Johnny Depp, l'actrice continue de s'engager, notamment dans une vidéo de prévention.

Amber Heard est devenue ambassadrice des violences faites contre les femmes. La comédienne a participé à une campagne de prévention invitant les femmes à évoquer ouvertement les problèmes de violence conjugale qu’elles pourraient connaître. La vidéo a été tournée en collaboration avec GirlGaze, un mouvement cherchant à « repousser les projections et les rôles traditionnels imposés culturellement aux femmes ». Dans la vidéo, l'actrice est assise sur un canapé et s’adresse à la caméra. « J’imagine que j’avais honte de porter l’étiquette de la victime", confie-t-elle, "Ça arrive à beaucoup de femmes. Quand la violence surgit chez vous, dans l’intimité du couple, ce n’est pas si simple… Si ça avait été un inconnu, comme on me l’a fait remarquer, je ne me serais pas posé la question. » Evidemment, sa présence dans la campagne de prévention n’est pas fortuite, puisque la comédienne a eu des démêlés notoires avec son ex-mari, Johnny Depp. « Puisque j’ai vécu ça très publiquement, j’ai l’opportunité unique de rappeler aux femmes que ça n’a pas à se passer comme ça. Vous n’avez pas à gérer ça toute seule, vous n’êtes pas seule », ajoute-t-elle.

Le couple qui s'était rencontré sur le tournage de "Rhum Express" s’était marié l’année dernière, sans contrat de mariage, et la comédienne a demandé le divorce en mai, en déclarant qu’elle était victime de violences conjugales. Le divorce avait été entériné en août, la comédienne s’en tirant avec 7 millions de dollars (6,6 millions d’euros), qu’elle avait reversés à diverses associations. Dans sa vidéo récente, elle semble particulièrement touchée quand elle évoque le soutien qu’elle a reçu au moment de son divorce très médiatisé. « Quand vous commencez à en parler à quelqu’un de confiance, la machine est en marche. Quand j’y pense, si je n’avais pas eu quelques personnes en qui je pouvais avoir confiance, quelques femmes, du soutien, quelques amis… sans eux, la vie serait bien différente aujourd’hui », confie-t-elle. Par ailleurs, elle est convaincue que les choses doivent changer pour permettre aux femmes dans le besoin de s’exprimer. « Les violences faites au femmes ne sont pas seulement physiques. Elles touchent aussi à la manière dont on en parle dans les médias, dans notre culture, et c’est vraiment à nous de faire ce qu’il faut pour que ça change", explique-t-elle avant de conclure, "Exprimez-vous, exprimez-vous. Elevez la voix. Votre voix est votre outil le plus puissant, et toutes ensembles, comprenons que nous ne pouvons plus, et nous n’accepterons plus ce silence. »

Aujourd’hui, Amber Heard défraye à nouveau la chronique puisque les producteurs du film "London Fields" – adapté du roman de Martin Amis – lui réclament 10 millions de dollars (9,4 millions d’euros) de dommages et intérêts pour avoir manqué à ses obligations professionnelles et promotionnelles.

© Cover Media

imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes