24 / 05 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Pas son genre

Date de sortie : 7 mai 2014

Réalisé par Lucas Belvaux

Avec Emilie Dequenne, Loïc Corbery, Sandra Nkake

Genre : Comédie , Romance

Nationalité : Français

Durée : 1h51min
Clément, jeune professeur de philosophie parisien, est affecté à Arras pour un an. Loin de Paris et de ses lumières, Clément ne sait à quoi occuper son temps libre. C'est alors qu'il rencontre Jennifer, jolie coiffeuse et mère célibataire, qui devient sa maîtresse. Si la vie de Clément est régie par Kant, Proust et Zola, dont il fait de longues séances de lecture à la jeune femme, celle de Jennifer est rythmée par la lecture de romans populaires, de magazines people et de soirées karaoké avec ses copines. Cœurs et corps sont libres pour vivre le plus beau des romans d'amour, mais cette disponibilité suffira-t-elle à renverser les barrières culturelles et sociales ? Clément est en effet un handicapé sentimental, quelqu'un qui ne peut pas s'engager. Pour lui, aimer une femme, c'est s'interdire d'en aimer des millions d'autres. De plus, il sait qu'à la fin de l'année, il quittera Arras. Jennifer est son contraire. Elle est généreuse, entière. Quand elle aime, elle aime. Aucun autre homme n'existe. Elle ne veut plus d'idylle furtive, elle ne veut plus n'être qu'un objet de désir fugitif
Le thème de la fracture sociale est récurrent dans les films de Lucas Belvaux (« La raison du plus faible »). Mais, dans le cas présent, il s'agit davantage d'une fracture culturelle : l'impossible relation à long terme entre une coiffeuse de province et un prof de philo parisien muté à Arras. Le personnage incarné par Emilie Dequenne sait que si elle perd cet homme-là, c'est par impossibilité de le rencontrer intellectuellement. Quant à lui, sans pour autant être opportuniste, il a besoin de sa liberté pour vivre. Il considère qu'aimer une femme, c'est s'interdire d'en aimer des millions d'autres. Néanmoins, il se sent bien auprès d'elle. C'est là tout son dilemme. « Pas son genre » est l'adaptation d'un roman de Philippe Vilain raconté à la première personne. Mais Lucas Belvaux estimait que ce parti pris (masculin) aurait déséquilibré l'intrigue de son film, d'autant qu'il a pour principe de ne jamais juger ses personnages. Emilie Dequenne n'était pas le premier choix du réalisateur. Il avait été à ce point impressionné par l'héroïne tragique d'« A perdre la raison » qu'il ne voyait pas en elle l'incarnation de la légèreté telle qu'il la souhaitait pour Jennifer. Il n'eut pourtant pas à regretter d'avoir reconsidéré son a priori. Loïc Corbery (37 ans), son partenaire, est sociétaire de la Comédie Française (« Il fallait trouver un comédien qui soit beau mec, bon acteur et crédible en prof de philo »). Pour concilier ses deux pôles d'activité, il enchaînait des journées de tournage à Arras avec la Comédie Française, le soir, à Paris.

D.D.B.


Vous aussi, réagissez à l'article et laissez ici vos commentaires

imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter
Êtes vous pour ou contre le congé paternité obligatoire?
Voir les autres sondages