30 / 03 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Boyhood

Date de sortie : 16 juillet 2014

Réalisé par : Richard Linklater

Avec : Ellar Coltrane, Lorelei Linklater, Patricia Arquette.

Genre : Drame

Nationalité : Américain

Durée : 2h45min

Mason est un jeune garçon de 6 ans dont le principal passe-temps consiste à embêter sa petite sœur, Samantha. Tandis que douze années passent, tout un nouveau monde s'ouvre au petit garçon, qui devient un ado, puis un jeune homme. Ses parents, malgré tout l'amour qui les unissait, ont fini par décider de divorcer, un drame commun à de nombreuses familles. Comme tous les jeunes de son âge, Mason va connaitre les tribulations et les passages initiatiques plus ou moin agréable. Il va ainsi connait sa première cuite, il va surtout se demander quelle voie suivre. Sa soeur aussi évolue. De fillette naïve, elle devient une jeune femme. Les relations familiales changent à mesure qu'ils grandissent. Découvertes, joies et déceptions jalonnent leur route.

Filmer les hauts et les bas d'une famille américaine " normale " pendant douze ans. C’est l’idée un peu folle du réalisateur Richard Linklater (« Before Midnight »). Folle, car pour coller au plus près de la réalité, le metteur en scène américain a réellement fait tourner sa caméra chaque année jusqu’en 2013. Nous voici en 2002, quelque part dans une petite ville du Texas. Une mère (Patricia Arquette) élève Mason, six ans, et sa petite fille. Le père (Ethan Hawke), loser sur les bords, embarque de temps à autre sa progéniture pour une partie de bowling. Les premières séquences donnent d’emblée le ton : croquer des instants du quotidien à travers les yeux d’un garçon qui mûrit d’année en années. Des disputes entre parents au déménagement en passant par les premières amours au Collège, ce long-métrage se déguste comme une série américaine. Mais contrairement à un film ordinaire, la justesse du propos vient surtout du réalisme insufflé par l’évolution physique des acteurs : les boutons de notre adolescent, l’appareil dentaire de la jeune fille ou encore la prise de poids de la mère. Fort de quelques clins d’œil (le fameux Gameboy, la campagne présidentielle entre Bush et Kerry en 2004) et de musiques qui collent à l’époque, ce long-métrage dresse un visage sans fards et universel du temps qui passe. Un bijoux de près de trois heures (un brin trop long), auréolé de l’Ours d’argent du meilleur réalisateur au dernier festival du film de Berlin.



Vous aussi, réagissez à l'article et laissez ici vos commentaires

imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter
Êtes vous pour ou contre le congé paternité obligatoire?
Voir les autres sondages