Philippe Luthers, parti trop tôt

Philippe Luthers, parti trop tôt © RTBF

La Trois a pris l'habitude de rediffuser le lundi des émissions-cultes qui ont fait les belles heures de la RTBF. Parmi celles-ci, "Cœur et pique", un programme de variétés qui a marqué le service public dans les années 1980.

Le numéro de ce soir sera émouvant à plus d'un titre, puisqu'il permettra de revoir deux personnalités attachantes parties trop vite. L'invité d'honneur tout d'abord, Pierre Rapsat, emporté en 2002 par la maladie. Et puis, bien sûr, le présentateur de l'émission, Philippe Luthers.

Cela fera bientôt dix ans, en novembre prochain, que l'animateur s'est éteint à seulement 52 ans, victime d'un cancer généralisé. Muni d'un diplôme de logopède, il n'était pas vraiment destiné à devenir une figure médiatique. Au milieu des années 1970, il débarque pourtant sur les ondes de la RTBF à Liège. Il n'a que 20 ans.

De la radio régionale, il est passé à la télé en prime time dans les années 1980. C'est notamment l'époque de "Cœur et pique", où il recevait tout le gratin des chanteurs. Une période faste durant laquelle son frère cadet, Thierry, occupa lui aussi l'antenne avec "Billets doux" et "Copie conforme".

Philippe sera aux commandes d'autres émissions comme "Vidéo gammes", "Marmots" ou encore "La chanson du siècle". Par la suite, il est devenu producteur des programmes des autres, tel "Tour de chance" de Guy Lemaire, avant d'assumer à partir de 2003 la responsabilité de directeur des variétés au Boulevard Reyers. A sa disparition, Thierry Luthers dira : " Je perds plus que mon frère. C'était mon ami, mon double, mon modèle. "

F.Ser.


"Cœur et Pique" – 21h55 – la Trois

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET