Olivia de Havilland contre Ryan Murphy

Olivia de Havilland, une légende du cinéma doublement oscarisée. © WENN.com

L'actrice de 101 ans poursuit en justice le créateur de "Feud: Bette and Joan" !

Olivia de Havilland ira-t-elle au tribunal à 101 ans ? La réponse est oui, ou en tout cas... elle y sera bien représentée. Alors que le créateur de la série "Feud: Bette and Joan", Ryan Murphy, et ses stars Susan Sarandon et Jessica Lange se préparent pour les Emmy Awards de dimanche prochain, la requête d’Olivia de Havilland pour leur intenter un procès a été accordée. La plainte porte sur la façon dont la légende du cinéma a été représentée dans la fiction.

Le juge de la Cour Supérieure de Los Angeles, Holly Kendig, a fixé au 27 novembre la date de début du procès qui durera de cinq à sept jours, en précisant : « Je ne peux pas imaginer ne pas accorder la requête étant donné que la plaignante a 101 ans. »

La fille d’Olivia, Gisele Galante Chulak, a assisté mercredi à l'audience, aux côtés des avocats de sa mère, mais l'actrice, qui vit à Paris, n'était pas présente. La star du film "Autant en Emporte le Vent" a d'abord déposé sa plainte contre les producteurs de "Feud: Bette and Joan" en juin, affirmant que sa représentation par Catherine Zeta-Jones a endommagé sa "réputation professionnelle d'intégrité, d'honnêteté, de générosité, de sens du sacrifice et de dignité". Elle a déposé une requête visant à accélérer la procédure en juillet, arguant que son "âge exceptionnellement avancé" devrait être pris en considération lorsque les législateurs s’accordaient sur une date de procès.

 

Capture d’écran 2017-09-14 à 12.24.42.png

Catherine Zeta-Jones dans la peau d'Olivia de Havilland, dans "Feud: Bette and Joan". / © Reporters

 

La comédienne affirme que les cadres de FX, la chaîne derrière le feuilleton, Ryan Murphy et les producteurs de la 20th Century Fox TV n'ont jamais demandé sa permission pour la représenter ou pour utiliser son nom dans les huit épisodes qui racontent la célèbre querelle hollywoodienne entre Joan Crawford et Bette Davis. Elle a été particulièrement blessée par une scène dans laquelle Catherine Zeta-Jones, qui l’incarne, semble se moquer de Frank Sinatra.

La plainte a été rédigée comme suit : « Lors des Oscars de 1963, Catherine Zeta-Jones en tant qu’Olivia Havilland commente à Bette Davis, représentée par Susan Sarandon, que l'animateur de la cérémonie des Oscars, Frank Sinatra, devait avoir bu tout l'alcool des loges, car il n’y en avait plus. Tout cela est faux et montre Olivia sous un jour faux, blessant et dommageable. »

La série a déjà remporté deux Creative Emmys le week-end dernier, et a obtenu 10 nominations pour la cérémonie de dimanche.

 

Capture d’écran 2017-09-14 à 12.26.40.png

Olivia de Havilland, en juin 2006. / © WENN.com

 


© Cover Media

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET