Maximilien ("Top Chef") : l'interview classée X

Maximilien ("Top Chef") : l'interview classée X © RTL-TVI

Indéniablement, le cuisinier belge au langage fleuri a marqué cette saison du concours culinaire de RTL-TVI. Eliminé lundi dernier, il a conservé son humour grivois. A ne pas mettre entre toutes les oreilles.

Pouvez-vous nous expliquer les détails de votre élimination ?
Tout s'est passé lors de l'épreuve des barbecues. Il n'y avait pas de dernière chance. Le candidat qui avait le moins convaincu le jury était automatiquement éliminé. Et moi, je n'ai pas fait boy-scout, hein ! De fait, je pars car on a estimé que mon plat à base de lard et d'oursins était trop classique et, c'est vrai, je me suis un peu perdu dans cette recette. A "Top Chef", on nous demande toujours d'aller plus loin, de raconter une histoire avec son plat. Or, il ne faut pas toujours faire une cuisine extraordinaire pour qu'elle soit bonne.

On vous sent agacé…
Quand je fais l'amour à ma copine, je ne suis pas obligé de lui accrocher une jambe au radiateur et une autre au lit. Je peux la prendre de façon très classique, en missionnaire, et ce sera très bon. Vous voyez la différence ? Pour moi, on n'invente pas de nouvelles choses en cuisine. Tout ce qui est bon a déjà été fait.

Que reprochez-vous au jury ?
Il ne peut pas dire qu'un plat de pâtes carbonara est exceptionnel, sauf si son visuel est original et incroyable. Si un candidat leur explique avoir mis dans ses pâtes du jus de coucougnettes, ils trouveront ça génial. Dans "Top Chef", nous sommes obligés d'imaginer une nouveauté à chaque plat alors que, fondamentalement, cela n'apporte rien. Mais je comprends tout à fait cette volonté, c'est normal, c'est de la télé.

Que s'est-il passé lorsqu'on vous a annoncé que l'assiette non sélectionnée était la vôtre ?
Je me suis dit : " Je vais enfin aller pouvoir me bourrer la gueule ce soir sans devoir me réveiller le lendemain matin. " Honnêtement, "Top Chef" restera une super-expérience. Je n'éprouve ni regrets ni animosité. Jamais je n'ai participé au concours pour le remporter.

Vous avez décidé de vendre votre restaurant. Pour quelle raison ?
J'ai une étoile, j'ai participé à "Top Chef", j'ai écumé tous les bars à putes de Belgique : à seulement 23 ans, c'est beaucoup ! J'ai envie de prendre de nouveaux risques. Pour l'instant, je continue de m'occuper des Pieds dans le plat avec mon père. Vous savez, si on a une épouse et une maîtresse, il y en a toujours une à qui l'on fait moins bien l'amour. Pour l'instant, je tiens à bien baiser ma femme – c'est-à-dire mon restaurant – avant de poursuivre avec l'autre.

Retrouvez l'intégralité de cette rencontre dans le Ciné-Télé-Revue de cette semaine.

Michaël Hess


"Top Chef" – 20h20 – RTL-TVI

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET