L'origine du mal du siècle

L'origine du mal du siècle © France 2

Dans les nouvelles "Aventures de médecine", Michel Cymes va explorer les solutions proposées par la médecine et la nutrition contre le mal du siècle : l'obésité.

L'obésité touche aujourd'hui 13% de la population mondiale adulte et devrait atteindre la barre des 20%. Un mal récent ? Pas tant que ça ! Nos ancêtres du pré-Paléolithique (de -7 à -3 millions d'années), essentiellement végétariens, ne risquaient guère l'embonpoint. Pas plus que ceux du Paléolithique (-3 millions à -10 000 ans), luttant contre le refroidissement climatique à l'aide de viandes cuites. En revanche, au Néolithique (sédentarisation, élevage, alimentation à base de céréales et de lait…), tout bascule, si on ose dire, et débute l'histoire des kilos en trop.

Et celle des régimes alimentaires ? Pas encore, car pendant longtemps, être gros signifiait être puissant. Mais en 1863, un certain William Banting, ordonnateur des pompes funèbres de la cour d'Angleterre, complexé par son poids, trouve un sauveur en le docteur William Harvey (pourtant ORL !). Sa "Letter on Corpulence", publiée alors qu'il s'est délesté de 30 à 40 kg et dans laquelle il détaille son régime, sera d'ailleurs un best-seller en Europe, adopté, dit-on, par Napoléon III ou Emile Zola. Et de l'obésité au diabète – l'une de ses maladies corollaires –, on retrouve, par l'un de ces étranges hasards de l'histoire, un autre Banting – Frederick, celui-là –, Canadien, chirurgien orthopédiste, têtu et ingénieux, récompensé d'un prix Nobel plus qu'amplement mérité : la substance qu'il parvint, dans des conditions étonnantes, à isoler dans les années 20 et qu'il nomma insuline, sauve, chaque année, la vie de 440 millions de malades dans le monde !

J.C.


"Aventures de médecine" – 20h55 – France 2

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET