Le conflit ne finit jamais vraiment...

Le conflit ne finit jamais vraiment...

Sous fond de romance, "Cessez-le feu" dépeint la véritable histoire de ces soldats revenus de la guerre. Une reconstruction lente et difficile pour ces hommes qui ont connu les pires atrocités.

La guerre des tranchées a été horrible, et les premières images de ce drame d'Emmanuel Courcol nous le balancent en pleine face. Elle a aussi laissé de nombreuses séquelles chez les hommes qui y ont participé.

C'est le cas de Georges, ex-capitaine parti se réfugier en Afrique. Il doit rentrer en France pour aider son frère, muré dans le silence depuis la fin du conflit. Naît alors une relation tourmentée avec une professeure de langue des signes, Hélène (la toujours irréprochable Céline Sallette).

Si la Première Guerre, avec son centenaire, nous a été largement rappelée, "Cessez-le-feu" a cette originalité de s'intéresser à ce qui s'est passé après, quand les soldats survivants mais traumatisés ont retrouvé leurs proches.

Un reproche que l'on pourrait faire, c'est un traitement un peu contemplatif des événements, avec un retournement de l'intrigue assez tardif. Mais Romain Duris et le trop peu populaire Grégory Gadebois, en anciens poilus, font plus vrais que nature.

G.V.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET