Brigitte Fossey : "Mimie Mathy aime surprendre ses collègues"

Brigitte Fossey : "Mimie Mathy aime surprendre ses collègues" © Reporters

La célèbre actrice, âgée aujourd'hui de 70 ans, est l'invitée d'un inédit des aventures de l'ange Joséphine. Rencontre.

Vous apparaissez dans une fiction à succès. Mimie Mathy vous a-t-elle bien accueillie ?
Bien entendu. Elle était venue me voir après une pièce de Félicien Marceau, "L'homme en question". Elle m'avait fait part de son envie de travailler avec moi. Je lui ai dit que c'était réciproque. Et voilà, c'est parti avec cette fiction. Mon rêve à présent est de la rejoindre auprès des "Enfoirés". Mimie a la générosité de surprendre en permanence ses partenaires. Elle a beaucoup de qualités qui sont proches de son personnage.

Qui est Gabrielle, que vous incarnez ce soir ?
C'est un rôle à la Sonia Rykiel, une femme autonome, créatrice, célibataire. Oui, j'ai une passion pour la mode. J'aime regarder les créations de Jean Paul Gauthier. Quand je fais des essayages, je réfléchis longtemps, je mûris mes rencontres avec les vêtements.

Si vous n'aviez pas été comédienne, auriez-vous pu être créatrice de mode ?
Non. J'aurais plutôt aimé être une grande cantatrice. C'est très proche de la comédie. Maria Callas était une remarquable comédienne. Elle vibrait dans tout son corps. Avec le chant, c'est multiplié par dix.

Vous avez fêté, en mai dernier, le 64e anniversaire de la sortie de " Jeux interdits ", souvenirs, souvenirs…
Ma mère et ma tante ont fait un pari : elles m'ont emmenée de force en pleine canicule, et j'ai joué ma scène d'essai les doigts dans le nez car, à 5 ans, on ne connaît pas la timidité. René Clément a été très satisfait. Ce qui est drôle, c'est que ma mère et ma tante se sont dégonflées. Elles ont dit : "Non, il y a la rentrée des classes." Et j'ai répondu : "Moi, je veux le faire !"

Pensez-vous que sans ce coup du hasard, vous seriez quand même devenue comédienne ?
Oui, car mon père aurait voulu être acteur, il nous emmenait deux fois par semaine au cinéma. Le soir, il faisait des projections. On me laissait voir le générique et puis on me disait : "Brigitte, au lit !" Cela a énormément contribué à éveiller ma curiosité.

Vous avez tourné à Bruxelles une comédie débridée, " Faut pas lui dire ". Heureuse de votre séjour en Belgique ?
Les Belges sont drôles, plein d'humour et d'invention. Ils ne sont pas conventionnels du tout, un peu comme les Canadiens. En ce moment, ce sont eux les spécialistes de la comédie.

Bernard Alès


"Joséphine Ange Gardien" – 20h55 – TF1

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET