Anatomie du burn-out

 © ATP Production
© ATP Production

Ce soir, la RTBF diffuse le documentaire primé "Burning out : dans le ventre de l’hôpital". Eclairage sur cette immersion avec son réalisateur, Jérôme Le Maire.

Selon les dernières recensions de l’Inami, près de 80.000 de nos compatriotes sont en arrêt de travail pour cause de burn-out. Le mal du siècle qui touche tous les secteurs d’activité... En première ligne, les personnes qui ont un métier exigeant, en contact avec l’humain. Aux premières loges, donc le corps médical. Mais comment là où des hommes soignent d’autres hommes, le travail engendre la maladie ? C’est la question que s’est posée le réalisateur Jérôme Le Maire, et qui l’a mené à cet excellent documentaire, coproduit par la RTBF.

"Burning out" est le fruit d’une longue année d’observation, ainsi que d’une année de tournage au sein de l’aile chirurgicale d’un des plus grands hôpitaux de Paris. Au fil des prises de vues, Jérôme Le Maire a su capter la pression croissante des différents membres du personnel, il a filmé ces pions céder tour à tour, plus ou moins, à la démotivation, puis décrocher. Une autopsie du burn-out, en somme.  Ce parti-pris, Jérôme Le Maire le justifie de la sorte : « Le burn-out n’affecte pas seulement certaines personnes mal adaptées au système ou ne sachant pas mettre des limites à leur investissement professionnel. Il reflète d’abord les valeurs excessives de notre société, comme le culte de la performance, l’injonction permanente de réussite. Si le monde du travail est gangréné par ce syndrome, c’est que les salariés comme les travailleurs indépendants sont soumis à des consignes contradictoires : ils doivent être plus efficaces, plus rapides, plus rentables, mais aussi plus précis dans un environnement qui fait de moins en moins de place à l’humain et laisse la technique prendre le pas. »

Que le spectateur soit chirurgien, cadre, enseignant, ouvrier, il se reconnaîtra dans ce tableau clinique. Interpellant, il nous présente les enjeux de la problématique dans sa complexité, sans vision manichéenne. « Ce film n’est pas un constat d’échec, c’est une prise de conscience », insiste Jérôme Le Maire. C’est sûr, on ne sort pas de sa vision indemne, la réflexion percole.

C’est pourquoi le documentaire sera rediffusé sur la Trois le 14 septembre suivi d’un débat animé par Julie Morelle. Autour de la table, des témoignages poignants, des experts, allant des psychologues aux managers en Ressources humaines.

Antonella Soro

"Burning out : dans le ventre de l’hôpital", ce soir sur la Une à 22 h 30.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET