Un Iron Man réaliste ?

Un Iron Man réaliste ? ©Fox

Dans "APB: Alerte d'urgence", un businessman prend la direction d'un commissariat, qu'il équipe de haute technologie. Voici une série policière dans l'ère du temps.

Prenez un milliardaire arrogant, mégalo, cynique, doté du sens du spectacle, qui a fait fortune grâce à ses talents d'ingénieur en créant des prototypes high-tech. Faites-lui vivre un événement traumatisant – l'assassinat de son meilleur ami lors d'une attaque à main armée dont il était lui-même la cible – et le voilà motivé par le besoin de faire justice… A première vue, le héros d'" APB " apparaît comme un mélange entre Bruce " Batman " Wayne et Tony " Iron Man " Stark. A la différence que Gideon Reeves ne revêt pas d'armure et opère au grand jour afin de mener à bien sa quête. Pour cela, il sort le chéquier et investit un commissariat de Chicago en décrépitude (les effectifs – et par conséquent l'efficacité – ont été réduits par souci d'économie), qu'il redynamise à l'aide d'innovations de son cru : taser dernier cri, armures, voitures… Le tout, relié via une application, APB, qui donne son titre au show.
Aidé entre autres par une jolie détective d'origine hispanique (on est à Hollywood) et une équipe d'experts, l'enfant gâté finit par convaincre. Mais, évidemment, tout le monde ne soutient pas son initiative, à commencer par le maire, qui voit sa popularité fondre devant celle du justicier milliardaire, ainsi que certains policiers peu enclins à se faire assister par des machines… Moins " comic " que Batman et Iron Man, " APB " se veut plus réaliste, ancré dans notre ère.

Une technologie omniprésente

Aux manettes de ces aventures policières, un expert de l'action, Len Wiseman, réalisateur entre autres de plusieurs volets de la saga cinématographique " Underworld " (il était aussi, à la ville, l'époux de Kate Beckinsale) et, côté télé, producteur et réalisateur de " Sleepy Hollow " et " Lucifer ". Devant la caméra, des visages familiers sans pour autant être célèbres, comme Ernie Hudson, vu dans " Miss FBI : Divinement armée " et " Ghostbusters ", ou Natalie Martinez (" Under the dome "). Et en pole position, Justin Kirk, connu pour son rôle dans " Weeds ", qui incarne l'extravagant Gideon Reeves. " Nous avons écrit le personnage en pensant à lui ", confiait le producteur Trey Callaway, au Hollywood Reporter. " Nous imaginions Gideon comme un showman hors pair, un Tony Stark qui aurait les pieds sur terre et plus d'empathie. Nous nous demandions à quoi ressemblerait Tony Stark dans la réalité, c'est-à-dire s'il restait aussi cool et drôle, mais tout en ayant à traiter avec des avocats et des effets concrets dans le quotidien. Nous savions que Justin entrerait parfaitement dans la peau de ce personnage. "
L'intéressé, lui, avoue avoir " toujours envie de jouer un personnage à la Batman ", mais n'a toutefois accepté d'endosser le rôle qu'avec la certitude que la série ne " donne pas l'impression que la façon dont Gideon agit, en privatisant la police, soit la solution miracle, même s'il est motivé par les meilleures intentions ".

Bien qu'axé autour de la personnalité du héros, le show se laisse regarder comme une série policière d'action classique, mâtinée de gadgets avec, entre les lignes, des questions bien contemporaines sur l'omniprésence de la technologie et ses conséquences sur la vie privée. Un parti pris plutôt intéressant… mais qui n'a hélas pas convaincu le public américain, la série ayant été annulée au bout de sa première saison.

APB : Alerte d'urgence – * – 20 h 20 – RTL-TVI

Sigrid Descamps

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET