Whoopi Goldberg, militante gay

Combined Artistic Productions

La mini-série "When we rise", qui débarque aujourd'hui sur BeTV, revient sur la lutte de la communauté homosexuelle dans les années 1960.

A l’instar de HBO ou Netflix, les grandes chaînes américaines proposent de plus en plus d’histoires cathodiques en moins de dix épisodes. "When we rise", lancé sur ABC le 27 février et désormais sur BeTV, est un docufiction qui revient, en huit volets, sur la lutte de la communauté LGBTQ (lesbiennes, gay, bisexuels, transgenres et queers) pour ses droits dans le San Francisco des années 1960. Une croisade qui a eu pour point d’orgue les émeutes de Stonewall.

On y suit la trajectoire de gens qui ont réellement existé, ainsi Cleve Jones (Guy Pearce), qui est toujours de ce monde et intégra en 1972 le mouvement de libération gay de Harvey Milk. Afro-Américain vétéran du Vietnam, Ken Jones se heurta, de son côté, au racisme de la communauté gay et fut un combattant actif dans la guerre contre le sida. Engagées sur le même terrain en tant qu’infirmière, Diane Jones et sa femme, Roma Guy (Mary Louise Parker), cofondatrice de la Maison des Femmes de San Francisco, font aussi partie de ce décor, tout comme Pat Norman, première employée de la Santé publique ouvertement homosexuelle, et incarnée par Whoopi Goldberg.

Quant à Rosie O’Donnell, qui n’a jamais caché ses préférences affectives et sexuelles, elle campe Del Martin, cofondatrice de la première organisation lesbienne des Etats-Unis. Notons que Charlie Carver, qui jouait Porter, l’un des jumeaux de Lynette dans "Desperate Housewives", tient ici le rôle secondaire de Michael Smith, premier amant de Ken Jones. L’acteur de 29 ans a fait son coming out l’an passé. 

When we rise – 21 h – Be TV

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET